A century of hip-hop

From Toulouse-Lautrec to 50 Cent.

Si la culture hip hop n'est pas encore au programme du bac, tout un chacun se doit néanmoins d’en connaître quelques fondamentaux : danse, rap, DJ et graffiti, naissance dans le Bronx à la fin des années 1970, la Zulu Nation, Afrika Bambaataa... Pourtant, cette culture urbaine d'apparence assez récente pourrait bien être rattachée à un courant souterrain beaucoup plus ancien. Et si Jean Renoir, Joséphine Baker, Toulouse-Lautrec, Miles Davis, Georges Bataille et Berry Gordy – ainsi qu'une cohorte magnifique d'acteurs en blackface aujourd'hui injustement oubliés – étaient les lointains ancêtres de Puff Daddy, Snoop Doggy Dog et 50 Cent ? Ensemble, ils forment les maillons insoupçonnés d'une longue tradition artistique et commerciale sur laquelle les bad boys du hip hop s'appuient aujourd’hui pour caracoler en tête des charts. Emmanuel Parent est maître de conférences en musique à l'université de Rennes 2 et membre du comité de rédaction de Volume ! La revue des musiques populaires.
Avec Emmanuel Parent, maître de conférences en musique à l'université de Rennes 2 et membre du comité de rédaction de Volume ! La revue des musiques populaires.
 

Meetings

Electrical Walks Paris

Electrical Walks Paris

Inaudible Matters #0

Cette promenade imaginée par l'artiste Christina Kubisch dans l'espace public permet une nouvelle expérience de la ville à l'écoute des ondes imperceptibles à l'oreille nue.

  • Du 12 septembre au 12 décembre 2019
Electrical Walks Paris avec l'artiste

Electrical Walks Paris avec l'artiste

Inaudible Matters #1

Cette promenade, imaginée et accompagnée par l'artiste Christina Kubisch, dans l'espace public permet une nouvelle expérience de la ville à l'écoute des ondes imperceptibles à l'oreille nue.

  • Wednesday 16 October 2019 at 15h00
  • Wednesday 16 October 2019 at 18h00
Vers une observation corporelle de l'inaudible

Vers une observation corporelle de l'inaudible

Inaudible Matters #2

Performance de Mario de Vega et conférence de Maya Gratier

Que le réel puisse être parfois vide et silencieux à nos oreilles est d’abord l’expression de nos limites auditives. L’artiste Mario de Vega s’intéresse aux phénomènes normalement inécoutables et fait écho au travail de la chercheuse Maya Gratier sur les expériences auditives intra-utérines.

  • Thursday 24 October 2019 at 19h00