Vivre avec la catastrophe
©Atomic-garden-ana_vaz

Vivre avec la catastrophe

Ce qui dépend de nous #5

Dans la zone de Fukushima, les habitant·e·s apprennent à cohabiter avec la contamination et à recomposer leur vie dans les dangers invisibles de la catastrophe. Cette dernière rencontre du cycle rappelle que la fin du monde n’est que la fin d’un monde.

Cette dernière séance s’intéresse à la zone de Fuskushima, au Japon, et ses alentours. Un territoire où le pire est déjà arrivé, où l’apocalypse n’est pas spectaculaire mais se fait lancinante. Les habitant-e-s apprennent à cohabiter avec la contamination et à recomposer leur vie dans les dangers invisibles de la catastrophe. Les fleurs transmutent et explosent dans une renaissance sauvage. Le succès des thèses de l’effondrement ne doit pas nous faire oublier que la fin du monde tel qu’il est actuellement n’est que la fin d’un monde – d’autres peuples qui ont connu la fin du leur peuvent en témoigner – et que la catastrophe a déjà eu lieu dans certains endroits de la planète.

+ Projection : Atomic Garden, de Ana Vaz (2018, 8 min)

Les intervenant·e·s

  • Sophie Houdart : anthropologue (Collectif Call It Anything)
  • Mélanie Pavy : artiste (Collectif Call It Anything)
  • Ana Vaz : artiste et réalisatrice

In partnership with

Other events part of the « What depends on us » cycle

Meeting
Cohabiter : assemblages terrestres

Cohabiter : assemblages terrestresFull

Ce qui dépend de nous #4

Cohabiter, c’est composer de nouvelles assemblées entre êtres humains et les autres espèces du vivant, le règne minéral et les artefacts technologiques. C’est prendre soin des écosystèmes auxquels nous appartenons.

  • Tuesday 28 May 2019 at 19h00
Meeting
Toxic Tour

Toxic Tour

Ce qui dépend de nous #6

Le cycle "Ce qui dépend de nous" pour penser, sentir et agir l’écologie, se clôture par une balade toxique dans le nord de Romainville en compagnie de l'historien Sylvain Piron et d'habitant·e·s.

  • Sunday 16 June 2019 at 15h00
Meeting
Entrée en matière : histoires et politiques de l’Anthropocène

Entrée en matière : histoires et politiques de l’AnthropocèneFull

Ce qui dépend de nous #1

Avec la performance Matters, cette première séance est une entrée en matière dans les histoires et les politiques de l’Anthropocène, cette nouvelle ère géologique marquée par l’impact des activités humaines à l’échelle planétaire.

  • Wednesday 20 February 2019 at 19h00

In the magazine on the « What depends on us » cycle

Des pistes pour comprendre les enjeux de l'Anthropocène

Des pistes pour comprendre les enjeux de l'Anthropocène

Article

Réunis pour accompagner le cycle "Ce qui dépend de nous", voici un lexique et une sélection de sites internet, de livres et de podcasts pour comprendre rapidement les enjeux de l'Anthropocène.

Des pistes pour comprendre la notion de réparation dans les crimes environnementaux

Des pistes pour comprendre la notion de réparation dans les crimes environnementaux

Article

Réunis pour accompagner le cycle "Ce qui dépend de nous", voici un lexique, une sélection d'articles, livres, podcasts et sites internet pour comprendre rapidement les enjeux de la réparation dans les crimes environnementaux.

Pour aller plus loin : "Décoloniser la pensée et les savoirs"

Pour aller plus loin : "Décoloniser la pensée et les savoirs"

Article

A l'heure où le monde doit opérer un changement radical et sortir du schéma de prédation qui unit l'homme à l'animal, au végétal, au minéral et même à l'autre, une sélection de livres, sites et podcasts pour ne plus répéter les mêmes erreurs.

Pour aller plus loin : "Cohabiter : assemblages terrestres"

Pour aller plus loin : "Cohabiter : assemblages terrestres"

Article

Les humains ne sont plus au centre du monde : ils doivent dorénavant cohabiter avec le vivant, mais aussi le minéral et les artefacts technologiques. En attendant le 28 mai et le quatrième volet de notre cycle "Ce qui dépend de nous", une sélection de podcasts, de mots, de livres et de sites pour apprendre à partager et étendre son champ social au delà de l'espèce humaine.