Afrocyberféminismes #6
© Ryan Collerd

Afrocyberféminismes #6Complet

Post-futurs et temporalités alternatives

À l'instar de l'afrofuturisme qui a imaginé des noeuds temporels échappant aux visions modernes du temps, Black Quantum Futurism travaille sur l'amalgame entre les temps quantiques de la physique et les traditions africaines de la conscience spatio-temporelle.

Performances

  • Christelle Oyiri [FR] : DJ, productrice, sound designer et critique. Elle présente Collective Amnesia : In memory of Logobi, une performance sur la mémoire des gestes des afrodescendants français.
  • Kiyémis [FR] : présente une performance poétique entre musique et considérations temporelles.
  • Rasheedah Phillips [US] (avocate et autrice de science-fiction) et Camae Ayewa aka Moor Mother [US] (musicienne poète et artiste) sont les fondatrices de Black Quantum Futurism et du Community Future Lab à Philadelphie, un espace dédié à l’émancipation des communautés par l’art et la musique.

En partenariat avec

Autres événements du cycle « Afrocyberféminismes »

Rencontre
Afrocyberféminismes #5

Afrocyberféminismes #5

La race et le genre à l’épreuve du code

Les algorithmes ne sont pas neutres. La mythologie qui a longtemps consisté à présenter les technologies de l’information et de la communication comme abolissant les frontières et les différences de couleur de peau, d'origine et de genre, est fortement mise à mal par des chercheur.se.s qui mettent en évidence les biais dans le code.

  • mercredi 13 juin 2018 à 19h00
Rencontre
Afrocyberféminismes #3

Afrocyberféminismes #3Complet

Licornes africaines, Mami Wata, Internet et les astronautes

Dans l’ombre du start-uper apparaissent de nouvelles figures féminines qui refusent d’être les "licornes africaines" et développent une culture numérique propre.

  • mercredi 11 avril 2018 à 19h00
Rencontre
Afrocyberféminismes #2

Afrocyberféminismes #2Complet

Trans, cyborgs, avatars et gaming postcolonial

Questionnement sur les corps technologisés, la représentation online et dans les mondes virtuels et la réappropriation du jeu vidéo pour proposer des contre-récits ou des gameplays alternatifs.

  • mercredi 21 mars 2018 à 19h00

Dans le magazine autour du cycle « Afrocyberféminismes »

Données fantômes : ce qui n'est pas compté et qui compte

Données fantômes : ce qui n'est pas compté et qui compte

Article

Certaines données sont collectées, d'autres sont manquantes. Qu'est-ce qui préside à ce choix ? L'artiste et chercheuse nigérienne-américaine Mimi Onuoha interroge les façons dont les individus sont catégorisés. Elle s'attache à mettre en évidence que la collecte, l'enregistrement et l'archivage des données sont liés aux questions de contrôle et de pouvoir.