Big Kiss Goodnight

Un film work in progress de Dominic Gagnon.

 

Tout juste sorti de prison, assis dans sa voiture, Joseph boit du café glacé, fume des cigarettes et filme des vidéos hd maison. Il vit aux états-Unis, un pays qu’il aime, mais un pays en train de disparaître devant ses yeux. ses discours sont un voyage hallucinant et halluciné dans la psyché américaine, une Amérique profondément réactionnaire et sauvage.

Avec le consentement de Joe, Dominic Gagnon a construit librement un film dérangeant. Il y est question de la crise, du fascisme, du rock‘n’roll, de la lutte pour la survie, de la liberté, de la dette, de la censure, des guerres, de la drogue, d’Obama, de Jésus... Bref, il y est question de l’Amérique profonde, bien au-delà des discours officiels. Troisième volet de la trilogie américaine, (Rip in Pieces America, FNC 2010 ; Pieces and Love All to Hell à venir aux RIDM 2012), Big Kiss Goodnight reprend les thèmes et obsessions des deux précédents volets. Et comme dans ces œuvres précédentes, le cinéaste n’adopte aucune position convenue, ne porte aucun jugement. Il a écumé le net à la recherche de ces témoignages, crachés à la face du monde et révélateurs d’un malaise profond. Décadence de l’Occident ou fin du monde ? Le sentiment qu’un pan entier de la société a été brutalement et sciemment laissé pour compte est plus fort que jamais. Bienvenue dans le monde réel ! — Philippe Gajan

   

Dominic Gagnon est réalisateur, plasticien et performeur. Depuis 1996, il fait des représentations publiques d’image en mouvement, exécute des travaux sonores, bâtit des installations et crée des performances dans différentes galeries, de nombreux festivals et biennales à travers le monde. On a pu voir son travail, entre autres, à La biennale d’Architecture et des Médias de Graz, à la biennale de l’Image en Mouvement de Genève, à la XXème Manifestation Internationale d’arts vidéo et nouveaux médias de Clermont-Ferrand, au centre d’art contemporain de Seattle (COCA) et aux festivals de performance TIPAF Winter Event (Taiwan), « The Future of Imagination » (Singapore), Asiatopia (Thaïlande) et Corporeal Heat (Boston).

En savoir plus

Projections

Paris Stalingrad

Paris Stalingrad

de Hind Meddeb, co-réalisé par Thim Naccache

Le Tour du jour #42 - En présence de l'équipe du film

Eté 2016. Des personnes réfugiées campent dans le quartier Stalingrad, à Paris, dans l'attente de régulariser leur situation. Hind Meddeb suit leur combat, leurs espoirs et leurs doutes. Comment faire lieu, faire collectif, comment habiter un espace qui empêche d’exister ?

  • mercredi 26 juin 2019 à 19h15
Queer & Fier(ce)

Queer & Fier(ce)

De Viceland

Loud & Proud 2019 - Festival des cultures queer

Viceland a suivi les figures de la scène ballroom parisienne pour en dresser un portrait engagé et empowering. Ce documentaire est présenté en avant-première au festival.

  • jeudi 4 juillet 2019 à 19h00
Hommage à Marlon T. Riggs

Hommage à Marlon T. Riggs

Loud & Proud 2019 - Festival des cultures queer

Poèmes manifestes autour de l’identité d’homme noir gay et séropositif dans les années 80 aux USA, les films de Marlon T. Riggs posent les bases de la pensée décoloniale et queer actuelle.

  • vendredi 5 juillet 2019 à 19h15