Ce que l’art révèle

Ce que l’art révèle

École Thot

Les élèves de l'École Thot présentent une table ronde performée, menée en collaboration avec la Gaîté Lyrique, sur le questionnement suivant : quelle utilité de l’art, dans l’apprentissage linguistique, pour les réfugiés et demandeurs d’asile ?

École Thot (Saint-Denis)

Ce que l’art révèle : Quelle utilité de l’art, dans l’apprentissage linguistique, pour les réfugiés et demandeurs d’asile ?

Coordinatrices de l’école : Héloïse Niot, directrice et Mariame Camara, direction pédagogique

Intervenants : Amal Allaoui, Zofia Rieger, Clémence Monier, Marion Gomar, Carine Lacroix, Hélène Damville, Juliette Damville, Jacques Damville, Paul de Pignol, Nathalie Bourg, Nadja Bourgeois, Julie Ménard, Barbara Weber-boustani, Sophie Guibard, Richard Pinto

Chant, arts plastiques, théâtre : Thot est une école diplômante d’apprentissage du français pour les réfugiés et demandeurs d’asile non diplômés dans leur pays. En plus des 10 heures hebdomadaires de français, sur une session de 16 semaines, Thot offre une assistance juridique, sociale, psychothérapeutique ainsi que des ateliers d’orientation professionnelle et des ateliers artistiques. Au sein de ces ateliers, durant trois jours à la Gaîté Lyrique, les étudiants et leurs professeurs, entourés par un groupe d’artistes, découvrent la pratique du théâtre, du chant et de l’art graphique. Certaines productions font écho au thème de la supernature.

Table ronde modérée par Jennifer Leblond : Quand les besoins primaires ne sont pas satisfaits : manger, boire, se loger. Quand les démarches administratives sont urgentes et vitales. Quand il faut apprendre rapidement la langue du pays d’accueil, en comprendre les contours culturels pour s’approprier le cœur de l’expression langagière, afin de faire partie de cette nouvelle société, de l’aborder avec aisance et de s’y sentir chez soi. Pourquoi prendre le temps de faire de l'art au milieu de tout cela, quelle en est la nécessité au sein d’un dispositif comme Thot ? Pourquoi la Gaîté Lyrique accueille-t-elle ces ateliers artistiques dans ses locaux ?

L'art est le lieu de la contemplation, d'un temps précieux et fécond donné à sa pratique et sa découverte. C’est un espace privilégié pour la recherche du partage, la communion des êtres, c’est une quête spirituelle, et dans d’autres mesures, une possibilité de retour à l’enfance, de plaisir du jeu. C’est aussi le territoire au sein duquel se déploie le langage autrement que par le seul biais des mots, via le corps, la mémoire, l’avenir, l’esprit et le sensible. Enfin, c’est l’endroit où des talents peuvent s’exprimer, se transmettre, se cultiver et se donner à voir, entendre et sentir.

Comment nos différentes expressions occidentales peuvent-elles entrer en communion avec d’autres cultures, d'autres ailleurs, et susciter un territoire commun ? Comment ces ateliers et leur prolongement dans des lieux d’expression artistique peuvent-ils être vecteurs d’un partage culturel sans se restreindre à une pédagogie unilatérale ?

Autres événements du festival « Ateliers partagés 2018 »

Atelier
Livre des masks

Livre des masks

École Estienne

Les élèves de l'École Estienne proposent des temps de médiation sur des livres, sous forme d'expérimentations plastiques et éditoriales associant livre et numérique.

  • dimanche 27 mai 2018 à 15h30
Rencontre
Ateliers partagés 2018

Ateliers partagés 2018

Restitution des projets d'action culturelle

Tout au long de l'année, la Gaîté Lyrique mène des projets de sensibilisation aux cultures numériques à destination de tous les publics. Ce festival invite à découvrir les différents projets et rencontrer les différents acteurs.

  • dimanche 27 mai 2018 à 15h30
Rencontre
Une après-midi de découverte d'histoires et de langues... en format Kamishibaï !

Une après-midi de découverte d'histoires et de langues... en format Kamishibaï !

Imaginons le monde de demain

Par Dulala

Découverte des kamishibaïs plurilingues, des petits théâtres de papier japonais, réalisés par des enfants de France et du Monde entier, dans le cadre du Concours Kamishibaï de Dulala.

  • jeudi 17 mai 2018 à 13h30