MIGRATIONS : flux, frontières, numérique

Passeurs d'images - 12e rencontres


[ LIVE STREAMING ] 12e Rencontres Passeurs d... par kyrneapasseursdimages

Passeurs d'images

Les débats de cette première journée des Rencontres Passeurs d’images sont l’occasion pour des chercheurs, des artistes et des curateurs de s’exprimer sur différents aspects de la migration à l’ère numérique : la question des flux de personnes mais aussi de contenus, et l’influence des nouvelles technologies sur le parcours des migrants. Les tables rondes sont animées par Jean-Jacques GAY, curateur indépendant, critique d’art, enseignant en cinéma et nouvelles technologies.

Flux, frontières, migrant & numérique

Programme de la journée

14 h 00

Accueil

14 h 30 — 16 h 20

Table ronde#1 - Présence Absence / Le migrant connecté

Jusqu’où la « révolution numérique » impacte-t-elle le parcours des migrants ?
Comment repenser la frontière entre les flux migratoires physiques et les
flux migratoires numériques, entre le territoire physique et le territoire
numérique ?

Intervenants

Catherine DI SCIULLO - Responsable du centre de ressources de la Gaîté lyrique / Le projet MAP-MIE propose de s’approprier, cartographier et informer un territoire inconnu en utilisant les nouvelles technologies.
Grégory LASSALLE - Journaliste et réalisateur / À partir du documentaire L’Aventure, comment filmer le parcours des migrants ? Quels usages ont-ils des nouveaux médias ?
Guillaume LOGEZ - Directeur du SHEREL-ALEFPA, associé au laboratoire de sociologie du Centre Pierre Naville de l’Université d’Évry Val d’Essonne / Le projet Ici, là-bas, ma ville, ma langue et le film L’Aventureur mettent en images la migration d’hommes et de mots.
Benjamin LOVELUCK - post Doctorant en sociologie des usages à Télécom ParisTech, chercheur associé au programme Migrations & numérique de la FMSH / L’atlas e-Diasporas archive les flux numériques des migrants et cherche à repenser le statut de migrant à l’ère numérique.

16h40 — 18h30 

Table ronde # 2 AUX FRONTIÈRES DU RÉEL… ET DU VIRTUEL / mobilités transfrontalières

Comment envisager la pluralité des frontières (physiques, mais aussi numériques, imaginaires, mentales) et en quoi l’image peut-elle nous aider à penser leur mutation ?

• Isabelle ARVERS - Critique et commissaire d’exposition / L’antiAtlas des frontières tente une approche inédite des mutations des frontières, au croisement de la recherche et de l’art.
Maurice BENAYOUN - Artiste et plasticien des arts numériques / Les Tunnels Around the World abolissent-ils les frontières, relient-ils les territoires par l’image ?
Jean CRISTOFOL (sous réserve) - Professeur de philosophie et d’épistémologie à l’École supérieure d’art d’Aix-en-Provence, membre de l’antiAtlas des frontières / Comment penser les frontières aujourd’hui ?
Jonathan MILLET - Réalisateur / Qu’est-ce que le documentaire Ceuta, douce prison nous apprend sur les frontières et les migrations ?
Sarah PRZYBYL - Géographe au laboratoire Migrinter, Université de Poitiers, et Fred SOUPA, réalisateur / Avec Démineurs, un projet Passeurs d’images, l’audiovisuel devient un outil d’expression au service de la notion de frontière, traitée librement par des mineurs isolés étrangers.

Rendez-vous sur l'événement Facebook

Organisé par

Avec le soutien de

Rencontres

Electrical Walks Paris

Electrical Walks Paris

Inaudible Matters #0

Cette promenade imaginée par l'artiste Christina Kubisch dans l'espace public permet une nouvelle expérience de la ville à l'écoute des ondes imperceptibles à l'oreille nue.

  • Du 12 septembre au 12 décembre 2019
Electrical Walks Paris avec l'artiste

Electrical Walks Paris avec l'artiste

Inaudible Matters #1

Cette promenade, imaginée et accompagnée par l'artiste Christina Kubisch, dans l'espace public permet une nouvelle expérience de la ville à l'écoute des ondes imperceptibles à l'oreille nue.

  • mercredi 16 octobre 2019 à 15h00
  • mercredi 16 octobre 2019 à 18h00
Vers une observation corporelle de l'inaudible

Vers une observation corporelle de l'inaudible

Inaudible Matters #2

Performance de Mario de Vega et conférence de Maya Gratier

Que le réel puisse être parfois vide et silencieux à nos oreilles est d’abord l’expression de nos limites auditives. L’artiste Mario de Vega s’intéresse aux phénomènes normalement inécoutables et fait écho au travail de la chercheuse Maya Gratier sur les expériences auditives intra-utérines.

  • jeudi 24 octobre 2019 à 19h00