Soirée de lancement : Persona Non Data
Persona Non Data © Mathieu Clauss

Soirée de lancement : Persona Non Data

Ouverture du festival Persona Non Data, un week-end d'explorations créatives et critiques autour des données personnelles avec des ateliers pratiques, des rencontres, des performances et une exposition de ressources.

18h : Vernissage de l'exposition "The Glass Room Experience"

Centre de ressources

"The Glass Room Experience" est une exposition proposée par le collectif Tactical Tech et la Fondation Mozilla qui montre ce qui se joue derrière nos écrans, souvent à notre insu. Elle donne à voir les acteurs et mécanismes à l'œuvre dans ce web 3.0 appelé aussi "Internet des objets". L'exposition propose de nombreuses ressources (cartographie, visualisation, vidéos, jeu) ainsi qu’un Data Detox Kit pour suivre une cure d’amaigrissement de notre ombre numérique en huit leçons.

 

  • Tactical Tech : organisation qui opère au croisement de la technologie, des droits de l'homme et des libertés civiles.
  • Fondation Mozilla : organisation à but non lucratif, dont l’un des logiciels phares est le navigateur web Firefox.
  • Vladan Joler : professeur à l’université de Novi Sad, il dirige le SHARE Lab en Serbie.

19h : Performance "Relaxing Data" de Lauren Huret

Auditorium

Relaxing Data est une séance de relaxation qui utilise la méthode simple du body scan meditation, consistant à « scanner » le corps, des orteils jusqu’au front. L’artiste Lauren Huret prend le corps comme mesure temporelle pour raconter l’histoire des avancées technologiques de ces trois dernières décennies en matière de communication et d’information.

 

  • Lauren Huret : artiste visuelle installée à Genève. Une grande partie de son travail porte sur les imaginaires technologiques.

20h : Rencontre "A-t-on vraiment besoin de démocratie quand on a les données ?"

Auditorium

Cette table ronde d’ouverture expose le contexte politique, économique et juridique dans lequel se dessine la trajectoire de nos vies connectées. Nos gestes et nos identités sont mis en calcul, produisant un nombre considérable et exponentiel de données à traiter, analyser, qualifier. Ce travail du big data pose des questions de vie privée, de libertés collectives et individuelles, et même de démocratie, débattues par les intervenants.

 

  • Vladan Joler  : dirigeant de SHARE Lab en Serbie. Il présente son travail sur les processus d’extraction de données sur Facebook et Alexa, l'intelligence artificielle d'Amazon. intervention en anglais avec traduction simultanée
  • Lionel Maurel : juriste, bibliothécaire et co-fondateur du collectif SavoirCom1. Il fait un premier bilan du R.G.P.D (Règlement Général sur la Protection des Données) et expose les possibilités de gestion collective des données.
  • Clément Renaud : Chercheur, il intervient sur le système de crédit social qui se met en place en Chine.

 


En partenariat avec

Autres événements du festival « Persona Non Data »

Atelier
Pudeur et chiffrement

Pudeur et chiffrement

Persona Non Data

Cet atelier propose de réfléchir à la protection de notre intimité numérique : comment résonne-t-elle avec la collecte de nos données personnelles et, en même temps, à l’omniprésente injonction à la transparence ?

  • samedi 1 décembre 2018 à 15h00
Atelier
FemTech

FemTech

Persona Non Data

Les "FemTech", ces technologies, applications et objets connectés pour "la santé des femmes" construisent-ils vraiment un imaginaire éthique, féministe et inclusif ? Cet atelier s'intéresse à déconstruire leur discours pour mieux le comprendre, et pourquoi pas proposer des alternatives.

  • samedi 1 décembre 2018 à 15h00
Atelier
SnapTaData

SnapTaData

Persona Non Data

SnapTaData est un atelier d'exploration des données collectées par Snapchat. Comment cette appli indique-t-elle à nos amis que nous écoutons de la musique, que nous sommes en train ou en voiture, etc. ? Nous répondrons à ces questions en créant une mini-fiction à partir des informations affichées.

  • samedi 1 décembre 2018 à 15h30