TRISTAN ET ISEULT + LA CITADELLE

L'histoire de Tristan, jeune homme au torse nu et en jeans Levis et d'Iseult, jeune fille aux cheveux longs et à la robe de velours pourpre.

TRISTAN ET ISEULT

De Yvan Lagrange - 1972 - France - 55 min - Couleur - Français

Tristan et Iseult, c'est une harmonie de composants visuels et sonores. De belles, très belles images qui chatouillent l'oeil et l'imagination, des images qui parlent au coeur et flattent l'esprit, alliées à une éblouissante composition musicale du groupe Magma, martelée et chantée comme les choeurs de Carl Orff.

Tristan, c'est un jeune homme au torse nu et en jeans Levis (Yvan Lagrange lui-même), qui promène sur les paysages sauvages de l'Islande un regard perdu. Iseult, jeune fille aux cheveux longs et à la robe de velours pourpre, dévale les prés et les vallées, à la recherche de son bien-aimé. Le film est une alternance de strophes douces et de refrains chahutés : aux scènes d'amour nimbées de féerie succèdent des images de combats avec des chevaliers en armures aux costumes multicolores, aux heaumes stylisés qui rappellent ceux des chevaliers teutoniques selon Eisenstein. Ils croisent le fer interminablement, se tuent, galopent, à cheval ou à dromadaire. De la légende de Tristan et Iseult il ne reste plus rien ou presque, mais peu importe le mythe pourvu qu'on ait l'ivresse. Car nous sommes embarqués sur un bateau ivre.

Les symboles sont simples et naïfs comme une certaine peinture. L'amour, l'éternité, le feu, l'immensité, s'opposent à la mort, la boucherie, la folie, la guerre. La nature, omniprésente par les chants du vent, de la mer, de l'orage ou des oiseaux, idéalise les grands sentiments de ce gamin égaré en quête d'un paradis.

Tistan et Iseult, c'est comme une galerie de tableaux de maîtres. Mais ces tableaux sont mouvants et sonores, même s'il n'y a que la chevelure des héros balayées par le vent qui bouge, ou le bruit lointain d'un torrent en sourdine. Jean-Luc DOUIN (Télérama 1974)


La Citadelle
1984 - France - 15 min - Couleur - Français
Libre interprétation de "L'enlèvement des Sabines" sur "La chevauchée des Walkyries".

Projection à 18h.

Projections

The Harvest

The Harvest

de Misho Antadze

En présence du réalisateur

La Géorgie fait partie aujourd'hui des sites les plus actifs du monde en matière de minage des cryptomonnaies, consommant près de 10 % de la consommation énergétique du pays. Le film de Misho Antadze juxtapose le paysage banal d'une vie de village et celui plus exotique du hardware des fermes de minage, dans la région rurale de Kakheti.

  • samedi 22 juin 2019 à 18h00
Paris Stalingrad

Paris Stalingrad

de Hind Meddeb, co-réalisé par Thim Naccache

Le Tour du jour #42 - En présence de l'équipe du film

Eté 2016. Des personnes réfugiées campent dans le quartier Stalingrad, à Paris, dans l'attente de régulariser leur situation. Hind Meddeb suit leur combat, leurs espoirs et leurs doutes. Comment faire lieu, faire collectif, comment habiter un espace qui empêche d’exister ?

  • mercredi 26 juin 2019 à 19h15
Queer & Fier(ce)

Queer & Fier(ce)

De Viceland

Loud & Proud 2019 - Festival des cultures queer

Viceland a suivi les figures de la scène ballroom parisienne pour en dresser un portrait engagé et empowering. Ce documentaire est présenté en avant-première au festival.

  • jeudi 4 juillet 2019 à 19h00