TAQ #6 :  Niklas Roy
Festival

TAQ #6 : Niklas Roy

Du 27 septembre au 7 octobre 2011

L'artiste allemand Niklas Roy est accueilli en résidence du 27 sept au 7 oct 2011 et installe son atelier en public pour son projet “Video signal research / Video signal hacking ”.

Le cycle de l'exploration créative des technologies :
1 artiste invité en résidence
1 conférence croisée avec un chercheur
1 atelier ouvert à tous
1 présentation publique de l'artiste

Technologies au quotidien

Après HeHe et leurs expérimentations de laboratoire à l'échelle domestique, le /tmpl/lab et son processus de visualisation de la pollution, l’application Iphone Place Mix camera du duo Exonemo, les prototypes de surfaces réagissantes Feather Tales d’Ebru Kurbak et Ricardo Nascimento, la Dissection d'un Tag par Evan Roth, la Gaîté lyrique invite Niklas Roy à fouiller plus loin ses recherches de détournement de signal vidéo dans l’élaboration de ses machines inutiles et facétieuses qui améliorent le monde.
Retrouver le cycle Technologies au Quotidien

Niklas Roy

À l’heure du rationalisme technologique, ce plasticien bricoleur, ancien superviseur d’effets spéciaux dans le cinéma met en scène ses «machines artistiques» dans une dynamique de réenchantement du monde et d’exploration du réel, où le passé comme l’avenir parle au présent. Ancrées dans le quotidien, elles nous sont familières, témoins d'une époque nostalgique où l'on pensait le ralentissement, où l'on militait contre l’opacité des systèmes, où l’on privilégiait les rapports entre individus, où l’on percevait un futur plus simple… En 2004, Niklas Roy se fait connaître avec « Pongmechanik » ; réalisée avec des technologies des années 40, sa version électromécanique du classique jeu vidéo des années 70 « PONG » donne à voir toute sa mécanique intérieure, d’une poignante nudité. Suivent des projets célébrant l’automatisation des tâches comme l’«International Dance Party» un juke box automatique, le «Dokumat 500» un v-jay capable de tourner des films documentaires sans intervention humaine et le dernier en date « My little piece of Privacy », un rideau mécanique de protection aussi élégant que discret.

http://www.niklasroy.com/

 

 

Un projet réalisé en collaboration avec le Musée des arts et métiers et le Cnam.