Connaître la Gaîté

Le projet

Ouverte en 2011, la Gaîté Lyrique est un établissement culturel de la Ville de Paris dédié à la rencontre entre les arts, les technologies et la société. Pensée comme une plateforme multidisciplinaire, la Gaîté Lyrique porte un regard éclairé, critique, décalé et amusé sur les cultures populaires, les pratiques numériques et leurs formes artistiques émergentes. Lieu de rencontres et de travail pour les artistes, la Gaîté Lyrique est ouverte à tous pour visiter une exposition, voir un concert, assister à une conférence, boire un verre ou participer à un atelier.


À travers des expositions, des rencontres, des projections, des concerts et des ateliers, la Gaîté Lyrique interprète, non pas les technologies numériques pour elles-mêmes, mais plutôt leurs impacts sur la société.

Son positionnement original à l’échelle nationale et européenne se distingue par une dé-hiérarchisation des savoirs et des pratiques, des arts et des cultures, des techniques et des sciences. Dans un rapport convivial et festif à son public et un accès partagé aux pratiques culturelles d’aujourd’hui, la Gaîté Lyrique est un lieu d’initiation, un lieu de vie et d’ouverture au monde pour tous les publics.

La Gaîté Lyrique compte environ 250 000 visiteurs par an. Son modèle économique mixte repose sur un financement pour moitié de la Ville de Paris et pour moitié grâce à sa billetterie, ses privatisations, ses partenariats, ses coproductions, ses bars et sa boutique.

Chiffres clés annuels

  • 250 000 visiteurs
  • 1 000 événements
  • 100 concerts 
  • 2 grandes expositions
  • 200 rencontres et projections
  • 300 ateliers pour tous les publics
  • 10 festivals (Loud & Proud, F.A.M.E, Inrocks, ARTE Concert, Ateliers partagés...)

Politique des publics

Chaque année, ce sont aussi 350 groupes accueillis. Dotée d’une équipe des relations aux publics, la Gaîté Lyrique tisse de multiples liens avec différents partenaires : établissements scolaires, écoles supérieures, universités, associations, centres de loisirs, hôpitaux, centres sociaux, foyers, maisons d’arrêt et lieux culturels. Le développement de ce réseau est animé par deux grands objectifs :

  • développer et diversifier les publics,
  • sensibiliser tous les publics aux cultures numériques.