Jeux vidéo sélectionnés par Chloé Desmoineaux à l'occasion de l'exposition Computer Grrrls - #3

Du 7 au 12 mai, les 18 et 19 mai, puis du 28 mai au 16 juin 2019

Video games
Tuesday 7 May 2019
Jeux vidéo sélectionnés par Chloé Desmoineaux à l'occasion de l'exposition Computer Grrrls - #3

L'espace jeux vidéo du centre de ressources propose toutes les deux à trois semaines des sélections de six jeux, adaptés à tous les publics, pour découvrir des titres originaux, parcourir de nouveaux univers et enrichir sa culture vidéoludique.

Sélection de jeux vidéo, par Chloé Desmoineaux, commissaire invitée.


Dans les années 80, aux moment où le jeu vidéo se popularisait, les filles n'étaient pas considérées comme des joueuses potentielles. Actuellement il y a autant de joueuses que de joueurs en France. En revanche, au sein de la production de jeux, les femmes ne représentent encore que 14% des effectifs au sein des studios. Ce qui explique peut-être que parmi les triples A (les blockbusters du jeu vidéo), les personnages féminins à quelques exceptions près, relèvent du cliché ou du stéréotype.

A travers cette sélection, qui n'est qu'une goutte d'eau parmi l'océan d'oeuvres qui émergent chaque jour, j'ai essayé de rendre accessible un échantillon de sujets et représentations en lien avec la place des femmes dans le jeu vidéo. Il est bien établi que l'identité d'une femme ne s'arrête pas uniquement à son genre et à son sexe biologique. Une femme n'est pas LA femme, les sujets et contextes culturels et sociaux qui l'entourent sont multiples et façonnent une multitude d'identités et d'histoires. C'est pour cela que j'ai souhaité réaliser une sélection féministe inclusive. Pour, à la fois faire émerger des figures féminines complexes et situées et rendre justice à toutes celles que les représentations ont relégué au second plan, objectifiées, sexualisées, exoticisées ou encore utilisées comme faire valoir des héros masculins, comme l'analyse aussi Anita Sarkeesian dans sa série de vidéos youtube Tropes vs. Women in Video Games.

Il vous sera possible de déconstruire et vous approprier le statut de femme parfaite en gesticulant devant une Kinect avec Lea Schönfelder, aborder la question de la charge mentale en incarnant une femme au foyer trop souvent invisibilisée avec le studio Deconstructeam, découvrir la difficulté du maquillage express avec Jenny Jiao Hsia, aborder le plaisir féminin sous l'angle d'un toboggan fleuri avec le studio Tale of Tales, dégager les mains intempestives qui veulent à tout prix toucher votre chevelure avec Momo Pixel, vous la jouer Thelma et Louise à la mode GTA avec Marlowe Dobbe et Jane Friedhoff et bien d'autres choses encore.

Cette sélection comprend majoritairement des jeux indépendants, c'est-à-dire des jeux produits par de petits studios ou réalisés par des développeuses et développeurs autonomes. L'émergence de la scène indépendante a permis à nombre d'artistes et développeuses de se faire un nom dans le milieu en apportant un nouveau souffle à la création vidéoludique. Ainsi, Depression Quest de Zoë Quinn ou Dys4ia de Anna Anthropy sont devenus des créations phares et importantes au sein de la communauté féministe et queer du jeu vidéo.

 

Slam City Oracles

Créé par Jane Friedhoff, Jenny Jiao Hsia / Musique par Scully

Slam City Oracles vous propose tout simplement de danser si fort avec votre meilleure copine que vous créerez le chaos total autour de vous. Le tout sur une bande-son punk !

 

One of Them

Un jeu de Pierre Corbinais et Hélène Menanteau / Édité par The Pixel Hunt

One of them est un jeu très court de cinq minutes développé dans le cadre de la game jam Ludum Dare #32 sur le thème "An Unconventional Weapon". Ce jeu met en scène cinq femmes de la petite enfance à l'âge adulte. Vous choisirez quelles particularités donner à chacune. À jouer jusqu'au bout.

 

Dykie Street

Création du collectif D.I.Y.ke

D.I.Y.ke est un collectif queer et féministe. Dykie se rend à une soirée, mais une fois de plus son chemin est semé d'embûches ! Face à tout ce sexisme Dykie fait preuve d'inventivité en refaisant la déco !

 

All The Places You'll Go (Women As Place)

Développé par Angela Washko

All The Places You’ll Go est un jeu d’aventure « pointer-cliquer » interactif réalisé avec le logiciel Twine.
Depuis 2011, Angela Washko a collecté des centaines de cartes postales du monde entier ayant une chose en commun : elles représentent des femmes comme des substituts du lieu géographique qu'elles cherchent à représenter.
Le joueur est ainsi engagé à épouser le regard d'un voyageur présupposé homme hétérosexuel occidental.

 

Hellblade: Senua's Sacrifice

Développé et édité par Ninja Theory

Hellblade met en scène une guerrière viking psychotique qui part à la recherche de l'âme de son amant. L'équipe de Ninja Theory a consulté plusieurs spécialistes des troubles mentaux (psychiatres, neurologues et personnes psychotiques) afin de mieux comprendre cette maladie et d'en retranscrire les symptômes le plus fidèlement possible.

La maladie de Senua fait partie intégrante de la mécanique de jeu. Les hallucinations auditives et visuelles du personnage permettent d'évoluer dans l'histoire.

 

She Might Think

Un jeu de Marion Esquian, Ludivine Bertholoux, Podington bear
Réalisé pendant la game jam A Game By Its Cover 2015

Six femmes visitent un même appartement pour en devenir les locataires. En traversant la pièce, elles vont donner leur opinion sur les divers objets qu’elles y trouvent, révélant ainsi peu à peu leurs différentes personnalités, loin des stéréotypes genrés.

Pour jouer, sélectionnez un personnage et cliquez sur les divers objets présents dans l'appartement.