Designer pour débattre, un design fiction à la française ​ ?

Designer pour débattre, un design fiction à la française ​ ?

Design Fiction Club - Saison 01 #05

Au-delà de son aptitude à critiquer ou à séduire, certaines pratiques du design occupent un terrain d'entre-deux. Cette zone grise est propice à désamorcer nos certitudes, à éviter la stérilité de certains débats et à positionner nos valeurs personnelles et politiques.

Au-delà de son aptitude à critiquer ou à séduire, et sa tendance à la dystopie ou l'utopie, certaines pratiques du design occupent un terrain fertile d'entre-deux. Cette zone grise est propice à désamorcer nos certitudes, à éviter la polarisation stérile de certains débats et invitent à un positionnement de valeurs personnelles et politiques. Ces pratiques mettent en jeu les récits hégémoniques structurant nos sociétés, en proposent des alternatives, et mettent en débat notre compréhension partagée du préférable. ​Parmi l'éventail des ​postures actuelles, "designer pour débattre" est-il une caractéristique culturelle d'un design fiction à la française ?

​Organisation : Max Mollon​

Avec : Marie-Sarah Adenis, Estelle Hary, Lea Lipera, Raphaël Pluvinage.


In partnership with

Other events part of the « What if? » residency

L'à venir du design fiction
Meeting

L'à venir du design fiction

19.12.17 at 19:00

Quels métiers pour le designers de demain ? Quelles tendances actuelles et futures du design fiction ?

Ouvrir les champs de vision et dénicher ses propres angles morts
Meeting

Ouvrir les champs de vision et dénicher ses propres angles morts

28.11.17 at 19:00

Plutôt que confronter autrui à d’autres réalités, les designers ne devraient-ils pas questionner leur propre point de vue ?

Designer la critique et la spéculation, des présents alternatifs aux futurs pluriels
Meeting

Designer la critique et la spéculation, des présents alternatifs aux futurs pluriels

21.09.17 at 19:00

Cette introduction vise à établir comment pérenniser le design fiction en l’établissant en tant que discipline. Comment ces pratiques sont apparues en réaction aux interactions entre la société, les nouvelles technologies et le design, en crise ?