NØ LAB : Peut-on encore aimer Internet ?

Rencontre et performance pour repenser nos attentes envers internet.

NØ LAB : Peut-on encore aimer Internet ?

Avec Hortense Boulais-Ifrène, Félix Tréguer, Kaspar Ravel

Pour clore le premier mouvement de la  saison, le NØ LAB souhaite interroger  collectivement les personnes invitées  et le public : peut-on encore aimer  Internet ? Internet occupe aujourd’hui  une place prépondérante dans nos  vies professionnelles, familiales,  culturelles. De nombreux utilisateurs  et utilisatrices reconnaissent sa place  centrale tout en exprimant une grande ambivalence à son sujet. L’impact écologique du web, avec ses demandes énergétiques, ne peut plus être ignoré. La promesse libératrice des premières années de l’internet semble, elle-aussi, révolue. Mais internet est aussi un lieu où l’on trouve ce que l’on ne cherchait pas, où l’on peut accéder à d’immenses ressources de connaissances, où se sont développés des modes d’expression et des esthétiques propres. Pour cette rencontre, le NØ LAB souhaite sonder les ambivalences collectives, chercher l’indispensable, le positif et le beau, ce qui nous est cher et ce qui peut être changé. Cette rencontre propose également un live de Kaspar Ravel, célébration foutraque et libre d’internet. 

Hortense Boulais-Ifrène poursuit actuellement son étude des villes fantôme, du désert, des ruines virtuelles au sein du DIU ArTeC+ (Paris 8, Paris 10). Une recherche amorcée dans le cadre de son mémoire "Second Life : récits et expérimentations d’une suburb fantôme" soutenu en juin 2021 à l’Université Paris-8 sous la direction de Gwenola Wagon. 

— Félix Tréguer est chercheur associé au  Centre Internet et Société du CNRS  et post-doctorant au CERI-Sciences  Po. Il est membre fondateur de La  Quadrature du Net. Ses recherches  s’inscrivent au croisement de l’histoire  et de la théorie politiques, du droit  ou encore de l’étude des médias et  des techniques. Elles portent sur  l’histoire politique d’Internet et de  l’informatique, les pratiques de pouvoir,  la gouvernementalité algorithmique de  l’espace public et plus généralement sur  la transformation numérique de l’État et  du champ de la sécurité. Il est l’auteur  de L’utopie déchue, Une contre histoire d’Internet (XVe-XXIe siècle). 

— Kaspar Ravel est un artiste nouveau  media et curateur à la fois off et online.  Venu des sous-cultures de l’art internet,  il explore la politique et la poétique des  données. En DIY hacker, il navigue au  travers des innovations technologiques  de manière à disséquer, comprendre et  altérer les standards actuels. Il travaille  sur les analogies entre corps physiques  et numériques et établit des langages  populaires visant à démystifier les  technologies. 

 

NØ LAB

Initié par Dasha Ilina et Benjamin Gaulon, NØ est un collectif à géométrie variable qui se donne pour mission de soutenir les pratiques de recherche entre art et design, en interrogeant l’impact social et environnemental des technologies de l’information et de la communication, en France et ailleurs. NØ soutient et accompagne la recherche et la création pratique et théorique, explore de nouvelles formes d’enseignement (média, art, design, tech, hacktivisme...) et organise des événements publics (expositions, concerts, performances, festivals, symposiums...). Dans le cadre du NØ LAB à la Gaîté Lyrique, Dasha Ilina et Benjamin Gaulon s’associent à Pauline Briand, journaliste et spécialiste des questions d’environnement.

Illustration © Samuel Eckert

In partnership with

Other events part of the « NØ LAB » cycle

NØ LAB : La Terre à former
Meeting

NØ LAB : La Terre à former

Rencontre autour de la computation et de la conspiration à l’échelle planétaire.

23.06.22 at 6:45 pm

NØ LAB : Paleo-énergétique
Workshop

NØ LAB : Paleo-énergétique

Workshop : découvrir d’autres modes de consommation d’énergie.

11.06.22 at 1:45 pm

NØ LAB : Mode économie d'énergie
Meeting

NØ LAB : Mode économie d'énergie

Rencontre autour de l’empreinte énergétique du numérique.

09.06.22 at 6:45 pm

View all