"Portraits de foule" de Laurent Goldring

Projection en présence de l'artiste.

La séance s'inscrit dans une série de projections commentées en direct qui a commencé en décembre dernier pour Vidéo et Après au Centre Pompidou. 

La particularité des œuvres filmées de Laurent Goldring est qu’elles reposent sur un travail sur le long terme qui le fait revenir sur le motif, pour laisser la spécificité d’un lieu ou d’un corps émerger de l’image. Pour déconstruire sans cesse le pré-vu qui interdit de regarder, il visionne, monte, re-filme, jusqu’à ce que le sens se manifeste avec évidence. Un ressassement proche des démarches inaugurales de la modernité, que ce soit celle de Monet à Rouen ou celle de Cézanne sur la Sainte-Victoire, quand la répétition crée à chaque fois une œuvre unique et indépendante tout en construisant une résonnance qui passe de tableau en tableau. Ce processus d’approfondissement qui, d’œuvre en œuvre, reste toujours ouvert, est une méthode encore inhabituelle dans le monde de l'image mobile. 

Laurent Goldring revisite donc ses films de deux façons. Premièrement en re-filmant selon le protocole qui décrit les mêmes scènes, les mêmes lieux, les mêmes histoires, ici les mêmes foules. Deuxièmement, en relisant les filmages et les œuvres antérieures pour y découvrir de nouvelles cohérences et de nouvelles possibilités.  Les séances de projections sont l'occasion de découvrir cet aspect de son travail. 

Meetings

Jeux critiques

Jeux critiques

Prototypes pour penser l’après-croissance #1

Avec Disnovation.org, Pauline Briand, Julien Maudet et Clémence Seurat

Pour cette première séance, le collectif d’artistes nous invite à imaginer ce que pourrait être une société post-croissance à l’aide d’un jeu de cartes tactique.

  • Thursday 17 September 2020 at 19h00
Sur les traces de la banlieue du TURFU

Sur les traces de la banlieue du TURFU

Design Fiction Club - Saison 03

Avec What If? et l'Hypercube

La pandémie de la covid-19 a jeté une lumière crue sur les quartiers populaires. Le même récit dystopique sur ces territoires se perpétue, des médias nationaux aux clips de rap, en passant par les conversations Whatsapp. Et si d’autres récits étaient sous nos yeux ? Une expérience sonore immersive et participative.

  • Tous les mercredis et jeudis du 30 septembre au 22 octobre 2020.
Grands projets numériques et défis écologiques : contradictoires, ou nécessaires ?

Grands projets numériques et défis écologiques : contradictoires, ou nécessaires ?

Good in Tech - Futurs Pluriels #1

Par la chaire Good in Tech, portée par l’EMI de Sciences Po et l’Institut Mines Telecom Business School et le Réseau Université de la Pluralité

Le numérique semble clairement contribuer à la crise écologique. Peut-il en aller autrement ? Et si c'est le cas, les grands projets technologiques doivent-ils être remis en question ? Peut-on penser un numérique durable ?

  • Wednesday 7 October 2020 at 19h00