reFrag: glitch

Rencontre autour du Glitch Art

Rencontre avec des spécialistes du glitch. Débat, performance et échange.

Parsons Paris The New School for Design et le Département Film, Vidéo, New Media & Animation de la School of the Art Institute de Chicago collaborent sur reFrag :glitch, un évènement international autour du Glitch Art, du 19 au 24 mars, rassemblant des artistes internationaux du réseau Glitch Art autour de 4 jours de workshops, rencontres, performances et expositions dans Paris et online.

reFrag : glitch présente les différentes façons dont les anomalies du numérique se manifestent artistiquement au sein de notre quotidien. Les altérations se produisent dans plusieurs domaines : déconstruction de l'instabilité et des erreurs dans les marchés financiers, le hacking et les anomalies tactiques, des approches du Dirty New Media Art et l'absence de neutralité des systèmes technologiques.

Invités :

Julien Previeux
« Le travail, le management, l’économie, la politique, les dispositifs de contrôle, les technologies de pointe, l’industrie culturelle sont autant de ‹mondes› dans lesquels s’immisce la pratique de Julien Prévieux.(…) Adoptant sciemment la posture de l’individu confronté à des pans entiers de la société qui, à bien des égards, se retrouvent déshumanisés, Julien Prévieux développe une stratégie de la contre- productivité, ou de ce que le philosophe Elie During nommait, dans un récent texte sur sa pratique, le ‹contre-emploi›. » (Christophe Gallois)

Jon Satrom
Artiste des nouveaux médias, Jon Satrom oriente sa démarche autour des dysfonctionnements électroniques des objets technologiques de notre quotidien. Il s’est donné pour vocation d’ébranler les interfaces, de pervertir les presets et de tordre les données. Il passe ses journées à réparer les choses et faire en sorte qu’elles fonctionnent. Il passe ses soirées à les casser en quête de l’ultime signal inhérent aux systèmes qu’il explore et exploite. Il bricole des systèmes informatiques et technologiques, mêlant objets délaissés et obsolètes, objets d’art et données corrompues. Il présentera une performance poussant à sa limite les systèmes d’exploitation d’ordinateurs saturés de requêtes et révélant ainsi une dimension esthétique de la technologie loin d’avoir été conçue par le fabricant.

Nicolas Maigret
Nicolas Maigret rend perceptible les caractéristiques internes des technologies à travers une exploration de leurs dysfonctionnements, états limites ou seuils de rupture, dont il développe des expériences audio-visuelles à la fois sensorielles et immersives. En tant que curateur, il a initié la recherche disnovation.net, une critique de la propagande de l'innovation. Il enseigne à présent à Parsons Paris et a co-fondé le collectif ART OF FAILURE en 2006.

Benjamin Gaulon
Benjamin Gaulon aka Recyclism est artiste, chercheur, enseignant à Parsons Paris The New School for Design. Dans chacune de ces activités, il s’attache à développer une approche créative et critique autour de la technologie, des médias et des modes de consommation qu’ils génèrent. Il organise également depuis 2005 des « e-waste workshop » où le public s’initie au circuit bending, au hardware hacking, ainsi qu’aux problématiques liées à l’obsolescence programmée : on y détourne du matériel en apparence obsolète pour recomposer ainsi de nouveaux objets électroniques. L’expérimentation pédagogique, envisagée comme mode de recherche, vient compléter l’arsenal des tactiques de cet artiste qui recycle, hack et détourne.

Jon Cates
Jon Cates est président du département Film, Vidéo, Nouveaux Médias & Animation de la School of the Art Institute de Chicago. Ses projets sont présentés dans le monde entier, mais sont aussi largement disponibles en ligne. Ses recherches et écrits sont publiés en ligne et dans des publications comme Gestalten, The Penn State University Press et Unsorted Books. En 2005, il a créé le concept de Dirty New Media, mieux connu sous le nom de Glitch Art.

Marie Lechner
JournalisteMarie Lechner observe, depuis quinze ans, l’art et les cultures numériques. Elle a proposé en 2012 un cycle de conférences à la Gaîté Lyrique, à Paris, consacré au folklore du web et réalisé avec Cédric Scandella un Supertalk consacré au « Wi-fi : de l’Antiquité à nos jours ».

Régine Debatty
Régine Debatty est une bloggeuse, curateur et critique. Originaire de Belgique, elle travaille entre Londres et Turin.
Elle écrit sur les interactions entre art, sciences et questions sociales sur son blog we-make-money-not-art.com. Elle contribue également à plusieurs magazines d'art et design européens et donne des conférences à l'international sur la façon dont les artistes, hackers et designers utilisent la science comme un moyen de créer un échange.
Plus récemment, elle a écrit le livre New Art/Science Affinities (publié par Miller Gallery à l'université Carnegie Mellon + CMU STUDIO for Creative Inquiry)

Urbermorgen
UBERMORGEN.COM est un duo américano/austro/suisse créé en 1995 par lizvlx et Hans Bernhard. Il vivent et travaillent entre Vienne, Basel et S-chanf.

Meetings

Design Fiction Club #9

Design Fiction Club #9

CrispR/Cas9 : La révolution du copier/coller de l’ADN

La transformation du vivant par l’homme, accélérée par les nouvelles technologies, devrait-elle avoir des limites ? Lesquelles : éthiques, sociales, économiques, politiques ?

  • Tuesday 26 June 2018 at 19h00
Recherches à découvert #7

Recherches à découvert #7

Les doctorats sauvages d’Échelle Inconnue et Primitivi

Autour de recherches menées autour de la ville et des transformations qui la traversent, cette séance invite deux collectifs qui cherchent à créer de la connaissance sur leurs territoires à partir des usages de leurs habitants.

  • Thursday 28 June 2018 at 19h00
Afrocyberféminismes #6

Afrocyberféminismes #6

Post-futurs et temporalités alternatives

À l'instar de l'afrofuturisme qui a imaginé des noeuds temporels échappant aux visions modernes du temps, Black Quantum Futurism travaille sur l'amalgame entre les temps quantiques de la physique et les traditions africaines de la conscience spatio-temporelle.

  • Wednesday 4 July 2018 at 19h00