Sommes-nous trop nombreux sur Terre ?
© Teddy Morellec

Sommes-nous trop nombreux sur Terre ?

Parce que l’avenir n’est pas encore mort, nous avons plus que jamais besoin de l’explorer ! Chaque trimestre, accusé, procureur, avocat, témoins et jury populaire statuent sur un enjeu d'avenir... pour identifier les bouleversements d’aujourd’hui et les défis de demain.

Sommes nous trop nombreux sur terre ? Ouvrons ce débat lors de ce nouveau tribunal.

Nous sommes aujourd'hui plus de 6 milliards à occuper la Terre et à exploiter ses ressources, et ne parvenons pas à nourrir tout le monde. En 2050, nous serons 9 milliards. Et en 2100 ? La surpopulation est-elle une vraie menace pour la planète et pour l'humanité, ou la population décroîtra-t-elle, comme l'avancent certains ?

Ce Tribunal est organisé en collaboration avec la revue de prospective Usbek & Rica et sera suivi d'une discussion autour d'un verre.


Avec :
- Gilles Pison, démographe à l'INED
- Didier Barthes, écologiste, responsable de l'association Démographie responsable
- Théophile de Giraud, écrivain, auteur d'un manifeste antinataliste
- Thierry Keller, rédacteur en chef d'Usbek & Rica

En partenariat avec OWNI.

Meetings

Electrical Walks Paris

Electrical Walks Paris

Inaudible Matters #0

Cette promenade imaginée par l'artiste Christina Kubisch dans l'espace public permet une nouvelle expérience de la ville à l'écoute des ondes imperceptibles à l'oreille nue.

  • Du 12 septembre au 12 décembre 2019
Electrical Walks Paris avec l'artiste

Electrical Walks Paris avec l'artiste

Inaudible Matters #1

Cette promenade, imaginée et accompagnée par l'artiste Christina Kubisch, dans l'espace public permet une nouvelle expérience de la ville à l'écoute des ondes imperceptibles à l'oreille nue.

  • Wednesday 16 October 2019 at 15h00
  • Wednesday 16 October 2019 at 18h00
Vers une observation corporelle de l'inaudible

Vers une observation corporelle de l'inaudible

Inaudible Matters #2

Performance de Mario de Vega et conférence de Maya Gratier

Que le réel puisse être parfois vide et silencieux à nos oreilles est d’abord l’expression de nos limites auditives. L’artiste Mario de Vega s’intéresse aux phénomènes normalement inécoutables et fait écho au travail de la chercheuse Maya Gratier sur les expériences auditives intra-utérines.

  • Thursday 24 October 2019 at 19h00