Sound Kitchen

Sound Kitchen

Les arts sonores passent à table à la Gaîté lyrique

Avec Patricia Alessandrini, compositrice 
Clément Lebrun, médiateur 
Solistes de l’Ensemble intercontemporain 

Atelier-concert n°1 : Vibration 
18h : Atelier-concert - première partie au Plateau Media ; œuvres de Patricia Alessandrini, Karlheinz Stockhausen, Sarah Nemtsov. 
19h : Atelier-concert - deuxième partie à l'Auditorium ; œuvres de Patricia Alessandrini, Karlheinz Stockhausen, György Ligeti, George Crumb, Johannes Brahms, Hilda Paredes, Domenico Scarlatti.

-

4 ateliers-concerts pour découvrir tout un univers de création

« Sound Kitchen », c’est une nouvelle série de 4 ateliers-concerts pour découvrir l’univers de création multiforme d’une jeune compositrice: Patricia Alessandrini. Avec la complicité Clément Lebrun, médiateur, musicien et animateur du « Cri du Patchwork » sur France Musique, et les musiciens de l’Ensemble intercontemporain, vous goûterez à une « nouvelle cuisine musicale » qui relève autant de l’expérience empirique que du laboratoire sonore, ouverte à toutes les inspirations, d’où qu’elles viennent. Car la musique de Patricia Alessandrini n’est pas que son : elle est image, geste, corps, voix, mot, battement, le tout se mêlant étroitement pour tisser des compositions qui transcendent les frontières entre écrit et improvisé, entre concert et installation, entre tradition et révolution. Le lieu du concert, et le public lui-même, seront de la partie : prendre place à la table de la créatrice italienne, c’est participer à l’élaboration des plats avec l’assurance de déguster l’inouï et l’insolite !
Avec « Vibration », le premier de ces ateliers-concerts, on découvrira que composer, c’est entrer en résonance avec un lieu, un instrument, une inspiration, pour en tirer l’essence, au gré des vibrations qui animent le créateur. Instruments amplifiés ou saturés, instruments jouets, écoute baignée de lumière ou d’obscurité : Patricia Alessandrini fait feu de tout bois. De Scarlatti à Ligeti, de Brahms à Crumb, sans oublier Stockhausen et, bien sûr, sa propre musique, elle nous prépare un cocktail étonnant et détonnant. 

Ce projet a reçu le soutien de la Art Mentor Foundation