Au pire ça marche

Avec Adrien Aumont

Une réflexion sur une société en mutation et des idées inspirantes pour demain.

Pour cette nouvelle émission, l'Institut des Futurs souhaitables reçoit Adrien Aumont, cofondateur de Kisskissbankbank, plateforme de financement participatif dédiée aux projets créatifs et innovants.

Adrien Aumont a commencé par travailler dans le cinéma, la télévision, puis il a créé une agence de buzz marketing « epidemiK » avant d’intégrer une agence de publicité comme créatif. Passionné de culture et d’innovation, fasciné par les grandes mutations qui affectent particulièrement ces secteurs, il décide de devenir un acteur du changement au quotidien, proposant sur Kisskissbankbank et maintenant sur la nouvelle plateforme hellomerci, de nouvelles formes de financements et participations.

L’ interview sera suivie d’ une séquence de questions / réponses riche et conviviale avec notre invité.


Rencontres

Jeux critiques

Jeux critiques

Prototypes pour penser l’après-croissance #1

Avec Disnovation.org, Pauline Briand, Julien Maudet et Clémence Seurat

Pour cette première séance, le collectif d’artistes nous invite à imaginer ce que pourrait être une société post-croissance à l’aide d’un jeu de cartes tactique.

  • jeudi 17 septembre 2020 à 19h00
Sur les traces de la banlieue du TURFU

Sur les traces de la banlieue du TURFU

Design Fiction Club - Saison 03

Avec What If? et l'Hypercube

La pandémie de la covid-19 a jeté une lumière crue sur les quartiers populaires. Le même récit dystopique sur ces territoires se perpétue, des médias nationaux aux clips de rap, en passant par les conversations Whatsapp. Et si d’autres récits étaient sous nos yeux ? Une expérience sonore immersive et participative.

  • Tous les mercredis et jeudis du 30 septembre au 22 octobre 2020.
Grands projets numériques et défis écologiques : contradictoires, ou nécessaires ?

Grands projets numériques et défis écologiques : contradictoires, ou nécessaires ?

Good in Tech - Futurs Pluriels #1

Par la chaire Good in Tech, portée par l’EMI de Sciences Po et l’Institut Mines Telecom Business School et le Réseau Université de la Pluralité

Le numérique semble clairement contribuer à la crise écologique. Peut-il en aller autrement ? Et si c'est le cas, les grands projets technologiques doivent-ils être remis en question ? Peut-on penser un numérique durable ?

  • mercredi 7 octobre 2020 à 19h00