Communiquer avec modération
Lauren Huret

Communiquer avec modération

Étudier les cultures du numérique #1

Avec Sarah T. Roberts et Lauren Huret

Les réseaux sociaux peuvent être un endroit cauchemardesque. Nous avons tendance à penser que ce sont les algorithmes qui filtrent les contenus illicites, qui nous servent de bouclier contre le langage haineux et les vidéos violentes et la haine en ligne. Mais en réalité, ce sont des humains.

Plus de 100 000 modérateurs de contenus commerciaux évaluent les publications sur les plateformes des réseaux sociaux, filtrent et suppriment les contenus choquants. Un travail largement invisible.


Avec son livre Behind The Screen, Content Moderation in the Shadows of Social Media (éd. angl., Yale University Press, 2019), Sarah T. Roberts, spécialiste des réseaux sociaux, offre la première étude ethnographique approfondie sur l'industrie de la modération du contenu commercial. S’appuyant sur des entretiens avec des travailleurs de la Silicon Valley jusqu’aux Philippines, elle contextualise cette industrie cachée et examine le poids émotionnel porté par ses travailleurs.

Cette enquête sur les personnes qui officient "derrière l’écran" offre un aperçu d’un travail de plus en plus mondialisé et du pouvoir politique des plateformes qui s’érigent en juges de la communication planétaire à l'ère numérique.

L'artiste Lauren Huret s’est penché sur le travail des modérateurs et modératrices de contenu, exposés à des milliers d’images traumatisantes chaque jour et interroge les conséquences psychiques et physiques de ce travail, ainsi que ses effets à long terme pour nos sociétés.

Intervenantes :

  • Sarah T. Roberts : professeure en sciences de l'information à la Graduate School of Education et Information Studies de l'Université de Californie à Los Angeles, elle est lauréate 2018 du prix EFF Pioneer.

  • Lauren Huret : artiste franco-suisse, son travail porte sur les imaginaires technologiques, notamment ceux liés à l’intelligence artificielle, l’histoire de l’informatique, la circulation des images sur le net.

Dans le cadre du séminaire "Étudier les cultures du numérique" animé à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales par Antonio Casilli, professeur à Telecom Paris, la Gaîté Lyrique accueille quatre rencontres publiques autour de la question des mutations du travail à l’ère du numérique. Chaque séance est l’occasion d’un dialogue entre des chercheur·euse·s et des artistes de renom international.


En partenariat avec

Autres événements du cycle « Étudier les cultures du numérique »

Rencontre
La start-up nation: un cirque sans filet

La start-up nation: un cirque sans filet

Étudier les cultures du numérique #2

Avec Silvio Lorusso et Aude Launay

Entrepreneur ou travailleur précaire ? Bienvenue dans l’entreprécariat, un néologisme forgé par Silvio Lorusso, chercheur et artiste, qui nous guide à travers un monde où le changement est considéré comme naturel et sain, quoi qu’il apporte.

  • jeudi 12 mars 2020 à 19h00
Rencontre
L'IA est-elle la "destinée manifeste" du travail humain ?

L'IA est-elle la "destinée manifeste" du travail humain ?

Étudier les cultures du numérique #3

Avec Antonio Casilli et le collectif RYBN

En 2003, le pionnier des systèmes experts Edward Feigenbaum qualifiait l’intelligence artificielle de "destinée manifeste" de nos sociétés. Ce slogan cache les défaillances d’une discipline qui n’arrive pas encore à s’attaquer à "la vraie majesté de l’intelligence générale".

  • jeudi 9 avril 2020 à 19h00
Rencontre
Il faut toute une culture pour faire une IA

Il faut toute une culture pour faire une IA

Étudier les cultures du numérique #4

Avec Lilly Irani et Elisa Giardina Papa

La chercheuse Lilly Irani et l'artiste Elisa Giardina Papa explorent la question du micro-travail, tâches faiblement rémunérées consistant à transcrire, annoter, reconnaître des images ou étiqueter des contenus pour entraîner les algorithmes.

  • jeudi 28 mai 2020 à 19h00