Critique de la raison automatique

Bêtise(s) et intelligence(s) de la numérisation du monde

Par la Chaire Good in Tech, Institut Mines-Télécom et Paris Sorbonne, CDC

Ce colloque international invite à réfléchir sur la numérisation du monde. Les nouvelles intelligences technologiques ont besoin d'un ancrage, mettant en évidence le concept de territoire.

Les nouveaux outils numériques sont capables de faciliter l’intelligence collective, mais aussi susceptibles de générer une "bêtise systémique", que ce soit à travers l'"automatisation des existences" qu’ils produisent ou l’accélération de la destruction écologique du monde.

Le déploiement numérique s’est accompagné de discours sur l’émergence d’une nouvelle forme d’intelligence collective. Mais l’omniprésence récente du thème du smart (smart city, smart nation, smart grid, etc.) ramène l'intelligence à une formule incantatoire recouvrant diverses tentatives généralement technologiques de transformation et de contrôle des territoires. La soutenabilité des systèmes numériques, la mise en place de nouveaux oligopoles technologiques contraignants, des distorsions majeures dans l’économie et l’écologie de l’attention : autant de phénomènes potentiellement destructeurs de l’intelligence (individuelle et collective) et de la planète.

Ce colloque est le moment de réfléchir à l’entrelacs de différentes problématiques de la numérisation du monde, sans négliger un élément central : toutes ces intelligences ont toujours besoin d’exister d’une manière ancrée, ce qui nous conduit à mettre en évidence le concept de territoire.

Introduction

  • 8h30-9h30 : Accueil et petit-déjeuner (Bistrot de la Gaîté).
  • 9h30-9h45 : Introduction, avec Manola Antoniolo (UMR LAVUE CNRS 7218/ ENSAPLV) et Fabrice Flipo (IMT-BS).
  • 9h45-10h20 : Brian Holmes (artiste et chercheur) : Peau planétaire. Sensibilités cartographiques / expériences incarnées.

Numérique et territoires : entre dispositifs de contrôle et appropriations créatives

Ouverture et modération : Manola Antonioli et Gabriel Périès (IMT-BS).

  • 10h30-11h10 : Bastien Champion et Chloé Friedlander (Banque des Territoires), en discussion avec Gabriel Périès.
  • 11h10-11h40 : Fabienne Martin (CNRS-LISST), 21°C partout dans le monde, ou le conditionnement smart des existences et Caroline Laurent (Centre d’anthropologie sociale, Université Toulouse Jean Jaurès), Habiter l’extérieur comme un intérieur. Réflexions à partir du "Jade Eco Park" (Taiwan).
  • 11h40-11h50 : Pause.
  • 11h50-12H30 : Vincent Kaufman, Guillaume Drevon et Luca Pattaroni (LASUR-EPFL Lausanne), De l’enthousiasme technologique à la sociologie impliquée.
  • 12h30-12h45 : Questions et débats.
  • 12h15-14h00 : Pause déjeuner.
  • 14h00-14h30 : Claude Paraponaris (Ars Industrialis et CNRS-Laboratoire d’Economie et de Sociologie du Travail, Aix-Marseille Université), Des systèmes de surveillance dans la ville : une analyse organologique de leur fragilité et de leur nécessaire dépassement et Elsa Novelli (Université Lyon III), Vigilance et attention.
  • 14h30-15h15 : Table ronde : "La smart-city, entre utopie et dystopie", avec Meryam Benabdelijelil (UMR LAVUE 7218 CNRS / ENSAPLV), Antoine Gherardi (LEMNA-IMT Atlantique) et Joffrey Paillard (UMR LAVUE 7218 CNRS / ENSAPLV).
  • 15h15-15h30 : Pause.

Territoires intelligents et pratiques de la conception

Modération : Manola Antonioli et Antonella Corsani (IDHES UMR 8533, Université Paris I Panthéon-Sorbonne).

  • 15h30-16h00 : Anne Alombert (IRI Centre Pompidou/Université Paris Nanterre), Des sociétés de contrôle aux territoires apprenants : panser les enjeux politiques des technologies numériques.
  • 16h00-16h30 : Colette Tron, auteure et critique, directrice artistique d’Alphabetville, Smart City/Intelligent Citizen.
  • 16h30-17h00 : Carola Moujan, Ecole Camondo, Penser comme une ville.
  • 17h00-17h15 : Pause.
  • 17h15-18h00 : Table ronde "Conception et créativité", avec Florence Astrié (UMR 7218 LAVUE CNRS/ENSAPLV), Emilien Cristia (UMR MAP 3495), Maxime Geny (UMR 7218 LAVUE CNRS/ENSAPLV), Luisa Salieri (Laboratoire Sociologie et Anthropologie/ Université de Bourgogne France-Comté), et Jean-Sébastien Vayre (UMR 7321/Université Côté d’Azur).
  • 18h00-18h30 : Questions et débats.

Conclusion

  • 18h30-19h30 : Gildas Guiella, responsable de l’OuagaLab, Ouagadougou (Burkina Faso).

Ce colloque se déroule sur trois jours, le 26 mars à la Gaîté Lyrique, et les 27 et 28 mars à l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne. 

Rencontres

Machines fluidiques

Machines fluidiques

Chimères scientifiques #3

Performance de Jamie Allen et Moritz Greiner-Petter suivie d'une discussion avec Fleur Hopkins

Le merveilleux scientifique, genre littéraire méconnu, regorge de "machines fluidiques" capables de lire les pensées des criminels. Cette séance s'ouvre par une performance sur le détecteur de mensonge, qui perpétue ce fantasme de transparence du début du XXe siècle.

  • jeudi 20 février 2020 à 19h00
Liberté, égalité, célébrité : demain tous famous ?

Liberté, égalité, célébrité : demain tous famous ?

Attention, please! #1

Par Manifesto XXI

Sommes-nous tou·te·s devenu·e·s narcissiques ? La première discussion animée par Manifesto XXI s'attarde sur la célébrité, à l'heure des réseaux sociaux. Que produit-elle à notre psychologie, à notre perception du beau et de l’art ?

  • jeudi 20 février 2020 à 19h00
Comment j'ai augmenté mon geste créatif grâce à l'IA

Comment j'ai augmenté mon geste créatif grâce à l'IA

Par l'association des Anciens de Louis Lumière (ALL)

La table ronde, animée par François Clos, met à jour les rapports sans cesse renouvelés entre humain et machine, en déconstruisant les mythes et en se projetant dans la réalité complexe et passionnante de la création augmentée.

  • mercredi 26 février 2020 à 19h15