E-critures, pour ceux qui écrivent
© Teddy Morellec

E-critures, pour ceux qui écrivent

Édition numérique, passerelle vers le papier ?

Découvrez les nouvelles pratiques issues de l’Internet, adoptées par la génération Y et appliquées à l’irrépressible désir d’écrire !

A l’heure du numérique, nous échangeons, communiquons et nous exprimons essentiellement par écrit. Les nouveaux outils d’écriture - sms, e-mails, réseaux sociaux, blogs, e-book et logiciels - sont utilisés massivement. On n’a jamais autant écrit. Le temps est venu de s’intéresser à l’écriture. Aux e-critures. Envisageons l’écriture autrement, autour de ceux qui écrivent !

Intervenants :

Benoît de La Bourdonnaye
Après quatre années dépensées dans le conseil, il crée en 2009 Didactibook, une librairie de livres numériques (catalogue de plus de 180.000 titres). Fin 2011, les éditions de La Bourdonnaye voient le jour, elles comptent aujourd’hui plus de 250 titres publiés. En septembre 2013, avec une poignée de professionnels du secteur, Benoît fonde le Groupement pour la Lecture Numérique (GLN), pour promouvoir la lecture numérique francophone.

Charlotte Allibert
Passionnée de littérature et de nouvelles technologies, elle intègre les éditions First-Gründ en 2010 en tant que responsable numérique. Le livre numérique est un secteur naissant qu’elle est chargée de faire fructifier au sein de la maison. Fin 2013, avec Laure Prételat, alors directrice générale adjointe de Editis, elle crée Librinova, une société à la croisée de l’édition traditionnelle dont elles sont issues et du numérique.

Florent Massot
Fondateur des éditions Florent Massot en 1989, plus tard co-fondateur de Oh ! Editions, il est aujourd’hui directeur éditorial aux Arènes et chez J’ai lu. Il découvre Virginie Despentes avec Baise-moi qu’il publie en 1994. En 1995, il créé le premier site de littérature française sur Internet pro&net. En 2001, il fonde manuscrit.com. En 2006, il relance les éditions Florent Massot et continue de multiplier les succès éditoriaux. Plus récemment, il publie aux Arènes le livre de Valérie Trierweiler.

Chris Simon
En 2011, elle publie son 1er e-book. En 2013, elle crée la série psy Lacan et la boîte de mouchoirs dont les séries 1, 2 et 3 sont disponibles en numérique et en papier. D’origine new-yorkaise, blogueuse depuis des années, d’abord auto éditée puis éditée en numérique et enfin en papier, elle connaît bien, et de l’intérieur, les enjeux de l’édition ici et outre-Atlantique. Elle anime également des ateliers d’écriture.
 


- Numérique et Papier, passer de l’un à l’autre. Pourquoi et comment ?
- Numérique et Papier, de nouveaux rapports.
- Ecrire pour le numérique ou le papier, est-ce différent ?
- Edition numérique aujourd’hui, un moyen pour le papier ou une finalité ?
- L’avenir du Papier, avec ou sans numérique ?
- Et l’économie dans tout ça ? Un ou deux modèles ?
- Le papier, une obsession franco-française ?
- Papier et Numérique, des enjeux communs, à développer ensemble ?
- Et si on parlait écologie ?

Site internet
Facebook
Twitter

Rencontres

Jeux critiques

Jeux critiques

Prototypes pour penser l’après-croissance #1

Avec Disnovation.org, Pauline Briand, Julien Maudet et Clémence Seurat

Pour cette première séance, le collectif d’artistes nous invite à imaginer ce que pourrait être une société post-croissance à l’aide d’un jeu de cartes tactique.

  • jeudi 17 septembre 2020 à 19h00
Sur les traces de la banlieue du TURFU

Sur les traces de la banlieue du TURFU

Design Fiction Club - Saison 03

Avec What If? et l'Hypercube

La pandémie de la covid-19 a jeté une lumière crue sur les quartiers populaires. Le même récit dystopique sur ces territoires se perpétue, des médias nationaux aux clips de rap, en passant par les conversations Whatsapp. Et si d’autres récits étaient sous nos yeux ? Une expérience sonore immersive et participative.

  • Tous les mercredis et jeudis du 30 septembre au 22 octobre 2020.
Grands projets numériques et défis écologiques : contradictoires, ou nécessaires ?

Grands projets numériques et défis écologiques : contradictoires, ou nécessaires ?

Good in Tech - Futurs Pluriels #1

Par la chaire Good in Tech, portée par l’EMI de Sciences Po et l’Institut Mines Telecom Business School et le Réseau Université de la Pluralité

Le numérique semble clairement contribuer à la crise écologique. Peut-il en aller autrement ? Et si c'est le cas, les grands projets technologiques doivent-ils être remis en question ? Peut-on penser un numérique durable ?

  • mercredi 7 octobre 2020 à 19h00