Échos
Proxima B © Giulia Grossmann

Échos

Aurélien Froment / Giulia Grossmann / Juruna Mallon

Cette dernière séance de la saison rassemble trois films inédits, tous traversés par une approche puissante, méditative, poétique de la musique et de la nature. Une véritable expérience collective !

Allegro Largo Triste

Réalisation : Aurélien Froment (France / Grande-Bretagne - 2017 - 36 min)
Cinéma du réel 2018 (compétition française)

Le musicien Franco Melis, sonneur de launeddas (clarinette polyphonique sarde) est filmé dans des lieux liés à la pratique de son instrument et de sa transmission, en des plans qui épousent rythmiquement les phrases musicales des sonates. L’un des plus beaux films récents sur la musique, ou plutôt avec la musique, ici un personnage à part entière, qui déploie sa puissance d’évocation grâce à des plans rigoureux. Sous l’apparente austérité du dispositif inventé par l’artiste Aurélien Froment, l’émotion surgit, palpable, littéralement inouïe. 

Proxima B

Première française en présence de la réalisatrice et du compositeur de la musique 

Réalisation : Giulia Grossmann (France - 2017 - 15 min)
Musique originale : Cosmic Néman
Voir la bande-annonce

Ce film parcourt une Islande désertée, hantée par les roches et le lichen, volcanique mais qui n’explose jamais en dépit des tensions incessantes et poétiques. "Cette exploration méditative dans une nature désolée semble provenir d’un monde en perpétuelle renaissance. La caméra déambule dans ces espaces comme vierges d’empreintes humaines dont on ne sait s’ils datent d’avant l’apparition de l’Homme ou s’ils lui ont survécu. Ici, le film conjugue le temps cinématographique et le temps géologique : le temps de sa diégèse et celui de la nature." (Giulia Grossmann)

Les îles résonnantes

En présence du réalisateur

Réalisation : Juruna Mallon (France - 2017 - 41 min)
Cinéma du réel 2017 (compétition française)

"C’est dans l’oreille d'Éliane Radigue que le film nous amène, dans une expérience sensorielle aux limites de l’hypnose où nos sens sont à l’affût. En traversant les récentes pièces de la compositrice, des paysages jaillissent, notre écoute se précise, s’aiguise et cela persiste au-delà du film. L’espace d’un instant suspendu, méditatif, nous voilà extrait de la masse sonore qui envahie notre quotidien, pour une plongée déroutante, à l’image de son travail, dans une belle et douce déambulation introspective." (Tënk)

Autres événements de la résidence « AMORE »

Projection
Angkar

Angkar

de Neary Adeline Hay

Projection en présence de la réalisatrice et de Ysé Sorel, journaliste et cinéaste. Ce film documentaire suit le passé de Khonsaly, de retour dans un village cambodgien où il fait face à ses anciens bourreaux Khmers Rouges.

  • mercredi 12 décembre 2018 à 19h15
Projection
L'Empire de la perfection

L'Empire de la perfection

de Julien Faraut

Projection en présence du réalisateur Julien Faraut. Ce documentaire de création est une plongée dans le Roland Garros du début des années 80, en compagnie du numéro un mondial John McEnroe.

  • mercredi 16 janvier 2019 à 19h15
Projection
Contorsions #1

Contorsions #1

8 films dits "de danse"

Cette soirée revisite et questionne le film de danse : 8 films comme 8 possibles, situés entre chorégraphie pure, hommage aux pionniers, danses de combat ou explorations des corps en 24 images par seconde.

  • mercredi 16 mai 2018 à 19h15

Autres événements du cycle « Le Tour du jour »

Projection
Angkar

Angkar

de Neary Adeline Hay

Projection en présence de la réalisatrice et de Ysé Sorel, journaliste et cinéaste. Ce film documentaire suit le passé de Khonsaly, de retour dans un village cambodgien où il fait face à ses anciens bourreaux Khmers Rouges.

  • mercredi 12 décembre 2018 à 19h15
Projection
L'Empire de la perfection

L'Empire de la perfection

de Julien Faraut

Projection en présence du réalisateur Julien Faraut. Ce documentaire de création est une plongée dans le Roland Garros du début des années 80, en compagnie du numéro un mondial John McEnroe.

  • mercredi 16 janvier 2019 à 19h15
Projection
Prends, Seigneur, prends

Prends, Seigneur, prends

Le Tour du jour - Nouveaux territoires du cinéma

  • mercredi 14 février 2018 à 19h15