Fatima Al Qadiri + Robert Owens + Violet + Lala &ce + Vjuan Allure + Angel-Ho + Nyokō Bokbaë

+ Menergy + Discoquette + Barbi(e)turix + Carbon 17

Loud & Proud 2019 - Festival des cultures queer

La soirée de clôture de Loud & Proud flirte toute la nuit avec les icônes de la culture queer et club, du mythique Robert Owens à l’ultra-moderne Fatima Al Qadiri, en passant par la figure du voguing Vjuan Allure.

Fatima Al Qadiri [Live A/V]

Avec des visuels de Transforma

Artiste protéiforme, plasticienne, curatrice, productrice, née au Sénégal, élevée au Koweït, et basée actuellement à Berlin, Fatima Al Qadiri secoue la scène électronique depuis 2011. Chacune de ses sorties est l'occasion d’explorer des thèmes aussi forts et politiques que la fétichisation de la guerre, les brutalités étatiques et policières, la solitude extrême dans les cultures digitales, ou les perceptions fantasmées qu'a l'Occident des autres cultures.

Dans son dernier EP, Shaneera, l'artiste conceptuelle explore les stéréotypes de genre et les identités queer dans le monde arabe. Hantée et gran-diose, la musique de Fatima Al Qadiri est rythmée par des textes scandés en koweïtien et en égyptien, extraits de discussions sur Grinder ou de proverbes irakiens. Elle pré-sentera en avant-première française son nouveau live transmedia en collaboration avec le collectif d'artistes vidéastes allemand Transforma, connu pour avoir collaboré avec des artistes aussi prestigieux que Apparat, Martin L. Gore ou Goldfrapp.

Robert Owens [dj set]

Attention légende ! Qui d'autre que Robert Owens pour nous aider à nous souvenir que les luttes LGBTQI+ se sont appuyées sur la culture club et sur la house ? Au moment où nos communautés s'interrogent sur la préservation et la transmission de nos histoires, et que la club culture est devenue une industrie dominée par des hommes blancs hétérosexuels, il est important de se rappeler que la house music et la club culture ont été créées par des gays issus de minorités noires et latinos aux États-Unis.

Il est une voix emblématique de la house de Chicago et ex-membre du groupe archiculte Fingers Inc. et on ne compte pas les hymnes de la culture club qui ont été chantés par Owens : I'll Be Your Friend, Tears, Mysteries Of Love, Can You Feel It... il est le trait d'union entre des générations de militant·e·s et de clubbers et la mémoire d'une musique qui a révolutionné le monde il y a trente ans déjà.

Violet [dj set]

Avant de devenir la DJ et productrice qui secoue la nou-velle scène électronique portugaise, Inês Borges Coutinho, aka Violet, rédigeait des plaquettes publicitaires pour des bouilloires et s'ennuyait ferme dans un Lisbonne pauvre, exsangue et encore écrasé par le souvenir de la dictature militaire et de la censure. Personne ne s'autorisait à rêver et surtout pas la jeunesse. Alors en 2013, Violet part à Londres avec son comparse Photonz, rédige d’autres notices, fait ses classes de DJ dans des pubs et des lobbies d'hôtels de luxe, s'immisce dans l’underground local, se met à composer et rentre finalement au pays en 2016, des idées plein la tête.

Elle commence par créer Rádio Quântica, genre de NTS qui devient un refuge pour les artistes marginaux et la queerness locale. En 2017, elle lance avec quelques amis la soirée queer Mina où ravers et DJs prônent un dancefloor libre et politique, puis son propre label, Naïve, avec Togetherness, un EP de techno breakbeat hanté de basses acides. Sur Naïve, elle accueille désormais une majorité de femmes dont Octa Octa et Eris Drew, se bat pour l'inclusion des LGBTQI+ dans la dance music et promeut des artistes rencontrés via les réseaux sociaux aux-quels elle croit tout en développant ses propres productions. Un de ses tracks s'intitule Antifa Beats : ça ne s'invente pas.

Lala &ce [live]

Voix grave, attitude badass, Lala &ce est en passe de retour-ner le hip-hop français avec son flow codeïné. Seule fille du collectif 667 - un groupe de rappeurs lyonnais originaires de Dakar -, elle s'exile à Londres où elle a commencé par sortir des titres cloud rap, ralentis à l'extrême dans lesquels elle parlait de séduction, de meufs puissantes, de dope et de réveils difficiles après des nuits agitées.

Dans son nouveau morceau, Serena (Botcho), qui est un hommage à Serena Williams, la voix est moins vocodée et l'ambiance moins vaporeuse, plus dure. Le clip est volontairement construit comme les clips de homies, mais avec une bande de filles fières et libres qui boivent, fument et bouncent à la cool. Empowerment, sis' !

Vjuan Allure [dj set]

Figure emblématique et DJ star de la scène voguing new-yorkaise, Vjuan Allure n’est ni plus ni moins que le produc-teur qui, en samplant The Ha Dance des Masters At Work, a créé l'anthem sur lequel tou·te·s les vogueur·euses du monde exécutent leur meilleur "death drop". En tant que DJ, il a redéfini le son des ballrooms et a accompagné leur renouveau. Hyper énergique et parfois presque agressif dans ses sets, il redonne aussi un nouveau souffle à la house music et au dancefloor en l'ouvrant à la danse et à la per·formance comme c'était le cas aux origines de ce mouvement.

Angel-Ho [live]

Co-fondatrice du label république NON Worldwide avec Chino Amobi et Nkisi, la productrice Angel-Ho prend un nouveau virage avec son album Death Becomes Her, sorti en mars dernier, sur le très classe label Hyperdub. L'artiste de Cape Town voit dans cet album un "moyen d’articuler la violence récurrente sur les corps non blancs".

Post hip-hop futuriste ouvertement inspiré de Missy Elliot ou Björk, textes à tiroirs qui parlent de sexe, d'amour, de pouvoir hiérarchique et des luttes au prisme de la transidentité, Death Becomes Her est une déclaration audacieuse de féminité trans et un appel à la résistance.

Nyokō Bokbaë [live]

Bateau pirate piloté par Bamao Yendé, créateur de l'ex-citant et remuant label parisien Boukan Records, Nyokō Bokbaë envoie une décharge de liberté et de fun salutaire dans les côtes du paysage musical français. "Groupe de musique hybride des enfants de la diaspora qui puisent dans la musique africaine, des ambiances anglaises et du R'n'B", Nyokō Bokbaë a déjà à son actif un premier hit qui s'appelle Chien de chien, et on est super fans.

+ Baby Bear (Menergy) [dj set]
+ Ixpé et Victoria Lachose (Discoquette) [dj set] 
+ Catherin (Barbi(e)turix) [dj set] 
+ Cherry B Diamond (Carbon 17) [dj set]


Autres événements du festival « Loud & Proud 2019 »

Rencontre
Gayfriendliness et contrôle social

Gayfriendliness et contrôle social

Avec Sylvie Tissot

Loud & Proud 2019 - Festival des cultures queer

Rencontre avec la sociologue Sylvie Tissot autour de son ouvrage "Gay Friendly, acceptation et contrôle de l’homosexualité à Paris et New York" (éd. Raisons d’agir).

  • vendredi 5 juillet 2019 à 19h00
Rencontre
Et si on quittait la ville ?

Et si on quittait la ville ?

Loud & Proud 2019 - Festival des cultures queer

Cette table ronde invite à rencontrer celleux qui ont quitté les villes et à écouter des fragments d'histoires de lieux de vie collectifs queer et féministes en territoire rural, en forêt, en campagne ou en montagne.

  • samedi 6 juillet 2019 à 14h00
Concert
Everything Black and Yellow

Everything Black and Yellow

Kiki Ball by Vinii Revlon

Loud & Proud 2019 - Festival des cultures queer

Loud & Proud souhaite un dimanche tout en flamboyance pour se quitter avec des paillettes pleins les yeux, et quoi de mieux que la scène ballroom pour cela ? Toutes et tous en jaune et noir pour un "kiki ball".

  • dimanche 7 juillet 2019 à 15h30