History doesn’t have to repeat itself

Projection Loud & Proud

Un horizon utopique dessiné par sept conversations croisées autour de la transmission de la notion de communauté au fil des générations militantes LGBT de New York.

History doesn’t have to repeat itself de Stéphane Gérard, 2014

Les émeutes de Stonewall, symbole de la libération homosexuelle, ont eu lieu dans le New York de 1969. En 2012, quarante-trois ans plus tard, History doesn’t have to repeat itself s'intéresse aux spécificités de la communauté née de cet évènement et tente de comprendre comment celle-ci parvient à transmettre et faire perdurer le vaste projet de transformation à l'origine de ce mouvement. Sept conversations abordant les politiques des minorités sexuelles et les luttes contre l'épidémie de sida se rencontrent pour proposer leurs analyses, raconter leurs tentatives et réunir leurs idéaux. Partageant un criant désir de justice et s'inscrivant dans les domaines des archives, de la vidéo, du militantisme ou de la création d'espaces communautaires, leurs projets traversent les époques : ils ont retenu les leçons du passé et portent vers l'avenir un regard utopique.

  • Grand prix du festival Chéri-Chéries en 2014

Autres événements du festival « Loud & Proud »

Rencontre
An Army of Lovers Cannot Lose : Luttes queers et paradoxes de la visibilité

An Army of Lovers Cannot Lose : Luttes queers et paradoxes de la visibilité

Conférence Loud & Proud

Venez débattre autour de la question de la conscience collective queer avec Maxime Cervulle.

  • samedi 4 juillet 2015 à 19h19
Atelier
Atelier Bounce

Atelier BounceComplet

Atelier Loud & Proud

Ass everywhere !

  • samedi 4 juillet 2015 à 15h30

Dans le magazine autour du festival « Loud & Proud »

La playlist de Planningtorock

La playlist de Planningtorock

Article

Jam Rostrom alias Planningrock vient présenter son nouvel album Powerhouse, dans le cadre du troisième week-end Computer Grrrls, "Dea Ex-Machina".