Jean-Louis Etienne explore la COP 21
© Teddy Morellec

Jean-Louis Etienne explore la COP 21

UP conférence

Rendez-vous phare de cette fin d'année, la COP21 est au programme de la UP conférence qui tentera d'éclaircir les enjeux d'une rencontre internationale.

Inscription gratuite mais obligatoire 

Aller en son point le plus extrême permet sans doute de comprendre la finitude du monde, et de contempler sa fragilité. Premier homme à atteindre le pôle Nord en solitaire, le célèbre explorateur Jean-Louis Etienne n’a de cesse, depuis ses multiples expéditions en Antarctique et en Arctique, de défendre la Planète bleue menacée par le réchauffement climatique qui touche en premier lieu ses pôles. Médecin de formation, il compare ce dérèglement à une fièvre chronique et livre un diagnostic sans appel : si la Conférence Climat qui se tiendra dans quelques jours à Paris est un échec, les conséquences seront dramatiques. Après avoir accueilli Jean Jouzel, les UP Conferences poursuivent leur défrichage des enjeux de la COP 21 en recevant l’infatigable défenseur de la planète Jean Louis Etienne.

 

« Je ne pourrais ainsi plus refaire la grande traversée du continent antarctique que j’ai réalisée en 1989, car une plateforme de glace de 600 km y disparaît parfois ». Ce terrible constat de Jean-Louis Etienne illustre bien la vulnérabilité des zones polaires face à l’augmentation de la température terrestre. Si rien n’est fait, la banquise pourrait même disparaître à l’horizon 2030, entrainant inévitablement une élévation du niveau de la mer qui serait désastreuse. Craintes et optimisme raisonnable sont donc mêlés à quelques semaines de la très attendue COP 21, à l’image de l’appel aux gouvernements et aux citoyens qu’a récemment lancé Jean-Louis Etienne. Selon lui, la difficulté principale de ce rendez-vous majeur sera de concilier l’ambition des objectifs et engagements avec une juste répartition entre les pays. La bonne nouvelle ? Un mouvement, notamment porté par la société civile, est déjà en marche, faisant pression sur les Etats pour faire de cette conférence un succès.

 

Pionnier parmi les défenseurs de l’environnement, Jean-Louis Etienne est l’un des premiers explorateurs à avoir constaté la fonte des glaces lors de ses expéditions dans les pôles, alertant pouvoirs publics et citoyens des dangers en cours. Chacune de ses explorations a ainsi été l’occasion de sensibiliser le plus grand nombre aux enjeux climatiques et d’utiliser sa notoriété pour provoquer des mesures concrètes pour protéger la planète.

 

Comment l’objectif planétaire devant émerger de la COP 21 pourra être suffisamment ambitieux et correctement réparti entre les pays? Faut-il se prononcer en faveur de pénalités internationales si cet objectif n’est pas atteint ? Quelle place doit tenir la société civile dans les négociations ? Comment contrôler l’application des contributions volontaires des Etats en faveur de l’environnement ? Comment amplifier les initiatives existantes bénéfiques pour la planète ? Autant d’interrogations auxquelles l’incontournable Jean-Louis Etienne a des réponses guidées par son amour d’une nature qu’il souhaite ardemment préserver.

 

Inscription gratuite mais obligatoire 

Rencontres

Electrical Walks Paris

Electrical Walks Paris

Inaudible Matters #0

Cette promenade imaginée par l'artiste Christina Kubisch dans l'espace public permet une nouvelle expérience de la ville à l'écoute des ondes imperceptibles à l'oreille nue.

  • Du 12 septembre au 12 décembre 2019
Electrical Walks Paris avec l'artiste

Electrical Walks Paris avec l'artiste

Inaudible Matters #1

Cette promenade, imaginée et accompagnée par l'artiste Christina Kubisch, dans l'espace public permet une nouvelle expérience de la ville à l'écoute des ondes imperceptibles à l'oreille nue.

  • mercredi 16 octobre 2019 à 15h00
  • mercredi 16 octobre 2019 à 18h00
Vers une observation corporelle de l'inaudible

Vers une observation corporelle de l'inaudible

Inaudible Matters #2

Performance de Mario de Vega et conférence de Maya Gratier

Que le réel puisse être parfois vide et silencieux à nos oreilles est d’abord l’expression de nos limites auditives. L’artiste Mario de Vega s’intéresse aux phénomènes normalement inécoutables et fait écho au travail de la chercheuse Maya Gratier sur les expériences auditives intra-utérines.

  • jeudi 24 octobre 2019 à 19h00