L'agriculture urbaine, folklore ou solution du futur ?

MELTING POPOTE #4

Dis-moi ce que tu manges, je te dirai qui tu es... Une fois par mois, juste après le rendez-vous des locavores de la Ruche qui dit Oui ! Melting Popote met à bouillir sa marmite. Dedans, les invités y jettent leurs réflexions autour de l'alimentation sous toutes ses formes.


Melting popote #4 par Gaitelyrique Tomates qui poussent sur les toits, miel urbain, moutons-tondeuses : depuis 10 ans, l'agriculture fait son entrée en ville. De Singapour à Seattle, les projets de fermes urbaines et d'immeubles de cultures poussent aussi vite que les champignons sur du marc de café. Autonomisation, sécurité alimentaire, réappropriation de l'espace public, reconnection à la terre, quels sont les vrais enjeux de l'agriculture urbaine aujourd'hui ?  

Rencontres

Grands projets numériques et défis écologiques : contradictoires, ou nécessaires ?

Grands projets numériques et défis écologiques : contradictoires, ou nécessaires ?

Good in Tech - Futurs Pluriels #1

Par la chaire Good in Tech, portée par l’EMI de Sciences Po et l’Institut Mines Telecom Business School et le Réseau Université de la Pluralité

Le numérique semble clairement contribuer à la crise écologique. Peut-il en aller autrement ? Et si c'est le cas, les grands projets technologiques doivent-ils être remis en question ? Peut-on penser un numérique durable ?

  • mercredi 7 octobre 2020 à 19h00
Machines néphologiques

Machines néphologiques

Chimères scientifiques #4

Performance de Félicie Estienne d'Orves et Julie Rousse et conférence de Fleur Hopkins

Le merveilleux-scientifique, genre littéraire méconnu du début du XXe siècle, regorge de machines imaginaires. La chercheuse Fleur Hopkins explore les "machines néphologiques" qui projettent sur les astres des images destinées aux extraterrestres.

  • jeudi 22 octobre 2020 à 19h00
La vie quantifiée

La vie quantifiée

Et bien, dansez maintenant ! #1

Avec Grégoire Chamayou, Julien Prévieux et Anne Steffens

Dans cette conférence performée, Julien Prévieux, Anne Steffens et Grégoire Chamayou auscultent la quantification généralisée de nos vies et composent une partition textuelle et chorégraphique, croisant ethnomathématique, littérature, self-tracking.

  • jeudi 29 octobre 2020 à 19h00