L'information c'est le pouvoir: la transparence, la data ou l'émancipation de l'artiste musicien
© Teddy Morellec

L'information c'est le pouvoir: la transparence, la data ou l'émancipation de l'artiste musicien

GAMday #2

Coup de projecteur sur les opportunités concrètes capables d'optimiser la transparence et le travail de l'artiste à l'heure du digital.

L’industrie de la musique évolue et se transforme, ses mécaniques aussi.

La transparence, la connaissance, l’information, le partage deviennent les mots d’ordre d’une société plus juste, libérée de ses carcans et qui ambitionne d’offrir sa chance à tout le monde.

Au sein de la filière musicale, cette tendance est particulièrement marquée et les acteurs cherchant à remettre l’artiste au cœur du système sont nombreux, particulièrement dans le domaine de la « data ». Données utilisateurs, géolocalisation des fans, panier psychologique, gestion des conflits de monétisation sur YouTube, etc. les artistes et leurs entourages disposent depuis peu d’une nouvelle palette d’outils dont beaucoup peinent encore à se saisir.

Confirmez votre présence en envoyant un mail à contact@lagam.org

Rencontres

Electrical Walks Paris

Electrical Walks Paris

Inaudible Matters #0

Cette promenade imaginée par l'artiste Christina Kubisch dans l'espace public permet une nouvelle expérience de la ville à l'écoute des ondes imperceptibles à l'oreille nue.

  • Du 12 septembre au 12 décembre 2019
Electrical Walks Paris avec l'artiste

Electrical Walks Paris avec l'artiste

Inaudible Matters #1

Cette promenade, imaginée et accompagnée par l'artiste Christina Kubisch, dans l'espace public permet une nouvelle expérience de la ville à l'écoute des ondes imperceptibles à l'oreille nue.

  • mercredi 16 octobre 2019 à 15h00
  • mercredi 16 octobre 2019 à 18h00
Vers une observation corporelle de l'inaudible

Vers une observation corporelle de l'inaudible

Inaudible Matters #2

Performance de Mario de Vega et conférence de Maya Gratier

Que le réel puisse être parfois vide et silencieux à nos oreilles est d’abord l’expression de nos limites auditives. L’artiste Mario de Vega s’intéresse aux phénomènes normalement inécoutables et fait écho au travail de la chercheuse Maya Gratier sur les expériences auditives intra-utérines.

  • jeudi 24 octobre 2019 à 19h00