Pascal Monfort et les monstres de mode

Pascal Monfort et les monstres de mode

Plus qu'une conférence, une émission

© Clément Bec-Karkamaz

Au cours de l'histoire, par souci de coquetterie ou par symbolisme, les hommes et les femmes ont toujours infligé d'étranges tortures à leur silhouette. "Monsieur Tendances", le sociologue Pascal Monfort se penche sur la question en compagnie de différents invités

Revoir l'émission 

L'émission est diponible en replay sur cette page !

La mode est par bien des aspects monstrueuse. Elle rime le plus souvent avec l'inconfort ; il faut souffrir pour être beau dit le dicton. Jusqu'à quel point ?! En présence de plusieurs invités, Pascal Monfort s'intéresse à cette question.

Pascal Monfort est consultant en prospective (Cabinet Pascal Monfort) et enseigne la Sociologie de la Mode et l'Histoire de la Mode dans les plus grandes écoles françaises.

Avec, en invités : 

Maroussia Rebecque, créatrice de Andrea Crews

Christophe Brunnquell, Artiste et directeur Artistique des pages Mode du Figaro

Rencontres

Jeux critiques

Jeux critiques

17.09.20 à 19:00

Avec Disnovation.org, Pauline Briand, Julien Maudet et Clémence Seurat

Pour cette première séance, le collectif d’artistes nous invite à imaginer ce que pourrait être une société post-croissance à l’aide d’un jeu de cartes tactique.

Sur les traces de la banlieue du TURFU

Sur les traces de la banlieue du TURFU

Tous les mercredis et jeudis du 30.09 au 22.10.2020

Avec What If? et l'Hypercube

La pandémie de la covid-19 a jeté une lumière crue sur les quartiers populaires. Le même récit dystopique sur ces territoires se perpétue, des médias nationaux aux clips de rap, en passant par les conversations Whatsapp. Et si d’autres récits étaient sous nos yeux ? Une expérience sonore immersive et participative.

Grands projets numériques et défis écologiques : contradictoires, ou nécessaires ?

Grands projets numériques et défis écologiques : contradictoires, ou nécessaires ?

07.10.20 à 19:00

Par la chaire Good in Tech, portée par l’EMI de Sciences Po et l’Institut Mines Telecom Business School et le Réseau Université de la Pluralité

Le numérique semble clairement contribuer à la crise écologique. Peut-il en aller autrement ? Et si c'est le cas, les grands projets technologiques doivent-ils être remis en question ? Peut-on penser un numérique durable ?