Plongée 1

Plongée 1

Ouverture / Les danses augmentées de Catherine Contour ?

Plongée 1 - Catherine Contour (photo Mathieu Bouvier)

Découvrir la démarche atypique de la chorégraphe Catherine Contour à travers un jeu de questions/réponses et d’associations libres puisées dans l’histoire de l’art par Marcella Lista.

avec Catherine Contour et Marcella Lista

L’outil hypnotique est simple et complexe. Il est déjà là et il est à découvrir. C’est comme une manière de réactiver la dimension productive du langage, tel un ouvroir à sensations, qu’on emploierait à secouer le réel amassé en soi. Ce qu’un mot peut évoquer, comme par enchantement, permet de visiter et d’utiliser les mécanismes acquis dans l’expérience. La transe impliquée dans le processus créatif, conscientisée, donne accès à des ressources insoupçonnées et procure peut-être une liberté nouvelle.

Intuitivement Catherine Contour a reconnu là de précieux leviers pour l’improvisation dansée. Car quoi qu’elle fasse, c’est, dit-elle, à partir de la danse, son ancrage principal, qu’elle opère. Une danse qui se déploie et se déplace pour échapper à toute assignation. Une danse qui s’augmente également des lieux : une chambre d’hôtel, une friche industrielle, un jardin, une abbaye, une vallée, un théâtre, un musée, une maison. C’est-à-dire qu’elle travaille avec les lieux : les reconfigure en partant du potentiel de ce qui est là en lien avec une réflexion sur la notion d’économie. Faire avec ce qui est à disposition, déployer la panoplie des objets-trouvés, utiliser la collecte pour inventer de nouveaux scénarios.

Pour en savoir plus, téléchargez le kit de plongée en bas de page.

Marcella Lista est historienne de l'art. Ses recherches portent sur l’histoire pluridisciplinaire de la modernité, autour de questions soulevées par les croisements entre musique et arts visuels, la danse, la performance et les nouveaux médias, les théories élargies de l’abstraction. Elle a été commissaire de plusieurs expositions, dont Sons & Lumières : une histoire du son dans l’art du XXe siècle (Paris, Centre Pompidou, 2004), et Corps étrangers : danse, dessin, film (Paris, musée du Louvre, 2006). Parmi ses dernières publications : Xavier Le Roy : ‘a discipline of the unknown’, Afterall, Londres, été 2013. Depuis 2004, elle est responsable de programmation au musée du Louvre.

Rencontres

Jeux critiques

Jeux critiques

17.09.20 à 19:00

Avec Disnovation.org, Pauline Briand, Julien Maudet et Clémence Seurat

Pour cette première séance, le collectif d’artistes nous invite à imaginer ce que pourrait être une société post-croissance à l’aide d’un jeu de cartes tactique.

Sur les traces de la banlieue du TURFU

Sur les traces de la banlieue du TURFU

Tous les mercredis et jeudis du 30.09 au 22.10.2020

Avec What If? et l'Hypercube

La pandémie de la covid-19 a jeté une lumière crue sur les quartiers populaires. Le même récit dystopique sur ces territoires se perpétue, des médias nationaux aux clips de rap, en passant par les conversations Whatsapp. Et si d’autres récits étaient sous nos yeux ? Une expérience sonore immersive et participative.

Grands projets numériques et défis écologiques : contradictoires, ou nécessaires ?

Grands projets numériques et défis écologiques : contradictoires, ou nécessaires ?

07.10.20 à 19:00

Par la chaire Good in Tech, portée par l’EMI de Sciences Po et l’Institut Mines Telecom Business School et le Réseau Université de la Pluralité

Le numérique semble clairement contribuer à la crise écologique. Peut-il en aller autrement ? Et si c'est le cas, les grands projets technologiques doivent-ils être remis en question ? Peut-on penser un numérique durable ?