Rencontres Internationales : "Désastre"

Projection d'œuvres explorant la question du statut de l'image face à une situation de conflit ou de guerre, présente ou passée. L’image devient alors support du regard critique que les artistes portent sur leur propre pratique.

©Nir EVRON : A Free Moment

Désastre

Mahmoud FARAG raconte son arrestation par la police au début de la révolution égyptienne en février 2011. A la même période, Dana LEVY filme dans le désert des bédouins qui se tiennent informés des événements au moyen de la radio d'une voiture. Un bus fait soudain irruption dans le paysage.
Soren Thilo FUNDER fait jouer à des acteurs égyptiens des dialogues et scènes de film catastrophe du cinéma hollywoodien, détournant ainsi le point de vue dominant des stratégies du désastre au cinéma.
Dan WALWIN fait référence à la fois aux soldats et aux équipes de tournage de film. La caméra observe des hommes encerclés. Emmanuel LICHA réfléchit sur la multiplication des sources d’images qui montrent les guerres, avec la question de savoir comment se fabriquent les images d'un conflit et comment d'autres images peuvent en faire la critique.
Jon THOMSON et Alison CRAIGHEAD juxtaposent des images de guerre reprises d'internet et des informations de géolocalisation liées à ces conflits. Ils questionnent la vision panoptique faussement convaincante qui semble s'offrir sur le web.
Nir EVRON filme les ruines d’une construction des années 60 réalisée par le roi de Jordanie. Les mouvements de caméra, repris directement du cinéma structuraliste, épuisent le répertoire des mouvements mécaniques de la caméra. Dans les espaces aseptisés d'une bibliothèque, où toute la mémoire du monde serait contenue. 
Giulio SQUILLACCIOTTI filme deux hommes de génération différente discutant de l'étude de l'histoire et de la manière dont elle s'écrit.
Bojan FAJFRIC reconstitue méticuleusement la journée du 24 septembre 1987, jour où la Ligue Communiste Serbe a tenu une session au cours de laquelle Slobodan Milosević remporta une victoire significative sur ses rivaux. Cette réunion fut l’un des pivots symboliques qui ont mené à la montée du nationalisme et des guerres en ex-Yougoslavie.
Simon MULLAN se place en position de cible, attaché à la roue de l'un des derniers lanceurs de couteau au monde.

http://www.art-action.org

Projections

Silmukka

Silmukka

Par Les Gordon

Dès 6 ans

Un ciné-concert du musicien multi-instrumentiste Les Gordon pour sentir les forces naturelles autour de nous. Avec sa musique et cinq films animés, il interprète un paysage à plusieurs éléments.

  • dimanche 29 novembre 2020 à 15h15