Reprogrammation des imaginaires

Prototypes pour penser l’après-croissance #2

Avec Disnovation.org, Clémence Seurat et invité·e·s

Comment dépasser la vision utilitariste de la nature, les logiques d’optimisation et le solutionnisme technologique ? Cette deuxième rencontre convie des chercheur·euse·s pour esquisser des réponses.

Durant la crise de la COVID-19, les appels à penser le monde d’après se sont multipliés. Nombreux·ses sont celles et ceux qui ont invité à se saisir de la situation pour opérer une transformation écologique du mode de développement capitaliste, voire à enclencher une sortie radicale de ce modèle économique, tandis que d’autres vantaient les avantages d’une société tout-numérique, automatisée et sans contact. À présent, plutôt que de réfléchir et de tirer les leçons de la mise à l’arrêt de nos sociétés, nos gouvernements se hâtent de relancer la machine de production et de reprendre la même trajectoire, mettant entre parenthèses la situation inédite dont nous avons fait l’expérience collective.

Afin de décrypter les fondements des crises politiques et écologiques actuelles, le collectif Post Growth est allé à la rencontre de chercheur·euse·s, de théoricien·ne·s et d’activistes et a collecté un ensemble de récits et de concepts opératoires sous forme d’interviews vidéo. Portant sur des notions comme les limites planétaires, l’effet rebond, les services écosystémiques ou le principe des sept générations, ces capsules vidéo viennent nourrir une plateforme en ligne. L’objectif est d’y réunir des outils théoriques et narratifs qui déconstruisent la vision utilitariste d’une nature pensée comme un stock, dépassent les logiques d’optimisation des ressources et sortent du solutionnisme technologique. Mises en partage afin d’être discutées, activées et expérimentées, ces propositions invitent à ouvrir nos imaginaires à de nouveaux horizons et à initier des modes de vie et de relations avec nos milieux radicalement différents.

Dans cette perspective, la deuxième rencontre du cycle prend la forme d'un plateau télé et invite des chercheur·euse·s à contribuer à cette réflexion collective, en esquissant des trajectoires vers une société qui génère des liens étroits avec le vivant et prend en compte ses répercussions environnementales.

Invité·e·s

  • Disnovation.org : collectif artistique qui développe des enquêtes et pratiques interdisciplinaires. Au croisement entre l'art contemporain, la recherche et le hacking, le collectif créé des situations de débat, de spéculation et de perturbation qui questionnent les idéologies dominantes comme le techno-solutionnisme et la croissance infinie afin de stimuler des imaginaires et des pratiques post-croissance.

  • Clémence Seurat : programmatrice et éditrice, elle investigue en particulier des champs de réflexion et d’action liés à l’écologie politique. Elle a été membre du programme d’expérimentation en art et politique Speap. Elle a co-fondé le collectif COYOTE et la maison d'édition 369. Au sein du médialab de Sciences Po, elle conçoit des programmations et édite des contenus pour FORCCAST.

Autres événements du cycle « Prototypes pour penser l’après-croissance »

Rencontre
Jeux critiques

Jeux critiques

Prototypes pour penser l’après-croissance #1

Avec Disnovation.org, Pauline Briand, Julien Maudet et Clémence Seurat

Pour cette première séance, le collectif d’artistes nous invite à imaginer ce que pourrait être une société post-croissance à l’aide d’un jeu de cartes tactique.

  • jeudi 17 septembre 2020 à 19h00
Rencontre
Valeurs solaires

Valeurs solaires

Prototypes pour penser l’après-croissance #3

Avec Disnovation.org, Barch Gottlieb et invité·e·s

Pour cette dernière séance, le collectif d’artistes nous propose un modèle économique spéculatif reconnecté aux sources d'énergie élémentaires provenant du soleil.

  • jeudi 19 novembre 2020 à 19h00