T comme trace

T comme trace

Moving_Image

Ariane Michel : La cave

Le prochain rendez-vous de Moving_Image, abécédaire d'œuvres vidéos, filmiques et multimédias.

Les empreintes psychiques ou matérielles nous indiquent un temps singulier, un temps vécu.
De quoi les images en mouvement sont-elles la trace ? 

Pour la 20ème lettre de son abécédaire, MOVING_IMAGE interroge les notions de temporalité et d’histoire. T comme trace. Semblables aux images d’animaux disparus et de particules radioactives, semblables au récit d’un champ de bataille et aux preuves d’exactions passées, ces traces mettent en mouvement le réel et nous interrogent. Avec 5 films et vidéos rares d’Ariane Michel, Philipp Lachenmann, Benten Clay, Jean-François Neplaz et Elisa Zurlo, et Sarah Vanagt.

Ariane Michel : La cave

Vidéo, couleur, 13’, France, 2009 [sans dialogue]

Dans une cave gelée, un homme travaille à la lueur d`une lampe. Il dégèle patiemment un grand bloc de terre qui renferme le corps intact d`un mammouth.

Ariane Michel vit et travaille à Paris. Ses réalisations vidéos s`inscrivent le plus souvent dans des dispositifs d`installation ou de performance. Son travail a été présenté notamment au Jeu de Paume, au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, au MoMA de New York, au FID Marseille, aux festivals de Locarno, Rotterdam et Vancouver.

Philipp  Lachenmann : Perfect sculpture (Tasmanian tiger)

Vidéo, couleur, 4’40’’, Allemagne, 2001 [muet]

Un cinéma vide. Des rangées de fauteuils bleus filmées du fond de la salle. La caméra s'élève lentement en panoramique et commence à se déplacer à travers la salle de cinéma. Sur l'écran, apparaissent les images d'un tigre de Tasmanie, disparu depuis les années 30.

Philipp Lachenmann vit et travaille à Berlin. Photographe et vidéaste, son travail a été exposé notamment à la Galerie Nationale Hamburger Bahnhof à Berlin, au Musée national Reina Sofia à Madrid, à la Transmédiale. Ses films ont été projetés notamment au Festival international du film de Rotterdam et au Festival international du film de New York.

Benten Clay : R&D Study n°3, ION

Vidéo, couleur, 2’, Allemagne/Finlande, 2011  [muet]

Les radiations ionisantes sont détectables et visibles au moyen d’un appareil appelé chambre à nuage. La vidéo est le document filmé d’une chambre à nuage installée près de la centrale nucléaire de Olkiluoto en Finlande.

Le duo d’artistes Benten Clay vit et travaille à Berlin. Il s’intéresse aux processus de limitation des ressources naturelles et aux mécanismes de pouvoir inhérents aux systèmes de contrôle. Son travail a été exposé notamment au Brunswick Arts Centre à Melbourne et au Freies Museum à Berlin.

Jean-françois Neplaz, Elisa Zurlo : L'autre matin... En attendant Mario Rigoni Stern

Documentaire exp., couleur, 11’, France/Italie, 2006 [VOSTFR]

Un marcheur parcourt les paysages hivernaux des environs d’Asiago dont tout évoque les expériences et les hommes racontés par l’écrivain Mario Rigoni Stern. Là, le monologue contre la guerre de celui qui commença d’écrire sur le front russe "Le sergent dans la neige", donne à la déambulation son caractère métaphorique.

Jean-François Neplaz vit et travaille à Marseille. Diplômé de l’IDHEC, il réalise des films depuis 1986. En 1994 il fonde  le collectif Film flamme et crée le Polygone étoilé, salle de cinéma alternative et lieu de production cinématographique. Ses films ont été projetés notamment aux Etats généraux du documentaire de Lussas, aux Ecrans documentaires d’Arcueil, au MUCEM à Marseille.

Sarah Vanagt : Élevage de poussière

Documentaire, couleur, 47’, Belgique, 2013 [VOSTFR]

Quelle est la valeur des images en tant que témoignages objectifs d`un conflit? En inscrivant son film au sein du Tribunal pénal international pour l`ex-Yougoslavie de la Haye, Sarah Vanagt se penche sur un chapitre important de l`histoire européenne récente. Le film puise sa matière dans les témoignages de spécialistes comme dans la multitude des documents (photos et images vidéo) issus du procès, toujours en cours, de Radovan Karadzic. Parallèlement, la réalisatrice adapte à la salle du tribunal le processus "révélateur"  du frottage: le mouvement de sa main et les empreintes révélées par le crayon sur du papier dévoilent alors un paysage de détails jusque-là imperceptible. Cette exploration interroge les faits, les preuves matérielles de ces faits, les images qui les représentent, tout comme l`interprétation de celles-ci.

Sarah Vanagt vit et travaille à Bruxelles. Photographe et vidéaste, elle réalise des documentaires et des installations vidéos. Son travail a été présenté notamment à la Viennale, aux Rencontres Internationales Paris/Berlin/Madrid, au Festival international du film de Rotterdam, à la Biennale de Moscou.

un abécédaire d'œuvres vidéos, filmiques et multimédias...

Chaque mois, Moving_image propose un éclairage critique et prospectif sur ce domaine aux frontières mouvantes, où convergent à la fois un questionnement esthétique, social et politique de notre époque, et des enjeux liés à l’évolution des modes de production et de diffusion.
Transversales et ouvertes, les séances se déroulent en présence d'artistes invités qui parlent de leur travail et de leurs recherches, ainsi que d'intervenants chroniqueurs qui apportent un regard singulier ou décalé sur la séance.
La forme de chaque séance est elle-même questionnée, redéfinie avec les artistes présentés, afin d'explorer d’autres possibilités de relations avec le public présent ou en ligne, la possibilité d’autres modes de réception et d’expérience collective des œuvres.

Un cycle proposé par Nathalie Hénon et Jean-François Rettig.