Dorkbot "Geste Musical"

Dorkbot donne la parole à des artistes pour parler des aspects techniques originaux de leurs réalisations.

 

Dorkbot #41 : "Geste Musical"
Où nous verrons que la créativité des musiciens ne se limite pas à la production musicale. Ils sont nombreux a construire leur outils informatiques ou autres, à programmer de nouvelles interfaces adaptées à leurs besoins spécifiques...

Olivier Sens, musicien et créateur du logiciel USINE, Cyrille Martraire, concepteur du Beam Beats, un outil rythmique pour le moins original, et Pierre Mourles, augmenteur d'accordéon.

Olivier Sens, contrebassiste reconnu, mais aussi codeur, auteur d'une suite logicielle originale de traitement du signal audio, qui se taille un petit succès dans le monde de la musique live...
On essaiera d'en savoir plus sur cette aventure qui à vu un musicien créer un outil aussi abouti.


http://www.sensomusic.com/wiki/doku.php?id=fr:users:senso



"Usine est un programme universel de synthèse et de traitement sonore temps réel.
Il poursuit le travail commencé par des logiciels comme Max ou Reaktor, en intégrant la notion de patch (feuille de travail). Dans Usine les éléments sont simplement plus macroscopiques, ce qui permet de fabriquer des objets sonores très rapidement. Le logiciel est donc mieux adapté aux musiques improvisées, dans lesquelles le temps de réaction est primordial.
Usine contient également de nombreux modules d’analyse des sons provenant d’instruments extérieurs.
Il s’adapte automatiquement à l’environnement sonore et donne ainsi la sensation d’écouter et de réagir au jeu des autres musiciens. Usine intègre un espace de travail particulièrement optimisé pour la production et la manipulation sonore dans le cadre de concerts ou de performances. "

Cyrille Martraire / Beam Beats :

http://cyrille.martraire.com/tag/beam-beats



Beam Beats": un séquencer rythmique interactif et tangible qui traduit la géométrie des balises disposées au sol en rythmes et polyrythmes grâce à un faisceau laser tournant. Cet instrument MIDI expérimental s'inscrit dans l'étude des auto-similarités dans les polyrythmes.

Mots-clés : tangible, interactif, physical computing, Arduino, laser, instrument de musique, MIDI, hardware, séquencer, rythme, polyrythme, expérimental, auto-similarité, controllerism

Musicien et compositeur, Pierre Mourles développe, entre autres, un travail autour de l'augmentation de l'accordéon.

http://flavors.me/sangu 

Il creuse dans ce sillon le rapport entre intensité/amplitude du geste acoustique et celui de son augmentation.
A partir d'un savoir faire et d'une démarche artisanale, il invente sa propre utilisation de l'instrument à travers une économie de moyens et une utilisation d'outils open source. (Pure-data, Arduino)
En utilisant les patchs fournis librement par la communauté PD, ces outils lui ont permis de créer un dispositif réactif et adapté à la mobilité du musicien.
Sans être chevillé à la machine et à l'écran d'ordinateur, il crée un réel dialogue entre la production acoustique de son instrument et ses prolongements électroniques.

Meetings

Jeux critiques

Jeux critiques

Prototypes pour penser l’après-croissance #1

Avec Disnovation.org, Pauline Briand, Julien Maudet et Clémence Seurat

Pour cette première séance, le collectif d’artistes nous invite à imaginer ce que pourrait être une société post-croissance à l’aide d’un jeu de cartes tactique.

  • Thursday 17 September 2020 at 19h00
Sur les traces de la banlieue du TURFU

Sur les traces de la banlieue du TURFU

Design Fiction Club - Saison 03

Avec What If? et l'Hypercube

La pandémie de la covid-19 a jeté une lumière crue sur les quartiers populaires. Le même récit dystopique sur ces territoires se perpétue, des médias nationaux aux clips de rap, en passant par les conversations Whatsapp. Et si d’autres récits étaient sous nos yeux ? Une expérience sonore immersive et participative.

  • Tous les mercredis et jeudis du 30 septembre au 22 octobre 2020.
Grands projets numériques et défis écologiques : contradictoires, ou nécessaires ?

Grands projets numériques et défis écologiques : contradictoires, ou nécessaires ?

Good in Tech - Futurs Pluriels #1

Par la chaire Good in Tech, portée par l’EMI de Sciences Po et l’Institut Mines Telecom Business School et le Réseau Université de la Pluralité

Le numérique semble clairement contribuer à la crise écologique. Peut-il en aller autrement ? Et si c'est le cas, les grands projets technologiques doivent-ils être remis en question ? Peut-on penser un numérique durable ?

  • Wednesday 7 October 2020 at 19h00