Après-midi Masterclass : Festival des musiques à l'image

Après-midi Masterclass : Festival des musiques à l'image

Audi Talents Awards

Hans Zimmer, Marco Beltrami, Ludovic Bource : pleins feux sur les maestros de nos imaginaires. Venez rencontrer, écouter, et voir quelques-uns des plus grands compositeurs de musiques de films du moment.

Audi talents awards présente le Festival des musiques à l’image  

Le programme de mécénat culturel Audi talents awards soutient depuis 6 ans la jeune création musicale.

Les 13 et 14 octobre, ils lancent un festival sur-mesure pour mettre en lumière la musique de film, mêlant rencontres pédagogiques le samedi 13 à la Gaité Lyrique et performances artistiques lors d’une soirée prestigieuse à l’Olympia le dimanche 14.

Après-midi masterclass:
 

14h - Ludovic Bource César, BAFTA Golden Globe et Oscar... Ludovic Bource est sans aucun doute un compositeur comblé. Honoré par Hollywood et le reste du monde pour sa signature musicale de « The Artist », le fidèle comparse de Michel Hazanavicius a rejoint cette année le cercle très envié des Maurice Jarre, Michel Legrand, George Delerue, Francis Lai et autres Gabriel Yared, rares français récompensés par l'Académie américaine des arts et sciences du cinéma.
Dans toute l’histoire du cinéma, Il est également le seul compositeur au monde à avoir remporté tous les prix sur un seul et même film et également un des rares français, membres de l’académie des Oscars.  

Un rêve pour un jeune arrangeur et compositeur n'ayant à son actif que cinq musiques de longs métrages... dont les 2 « OSS 117 » Mais la valeur, on le sait bien, n'attend pas le nombre des années. Encensé par la critique pour la finesse de l'hommage rendu aux mélodies envoûtantes du Golden Age américain, le compositeur français a su garder les pieds sur terre.  

Juré plus qu'enthousiaste du concours Audi talents awards Musique 2012, il a accepté à nouveau de partager son expérience, et même son talent, cette fois , pour le premier Festival des musiques à l’image : il anime une master class, le 13 octobre à la Gaîté Lyrique et offrira le 14 à l’Olympia, l'avant-première parisienne de la tournée internationale des ciné-concerts de « The Artist », dirigés par Ernst Van Tiel et interprété par le Paris Symphonic Orchestra.

© Florent Schmidt


-

16h - Marco BeltramiD’origine italienne, Marco Beltrami est sans doute le plus Européen des compositeurs américains. L’un des rares aussi à pouvoir s’attaquer à des blockbusters autant qu’au cinéma d’auteur. Passé maître dans l'art d'accélérer les pouls et de couper les souffles, il est le collaborateur privilégié de Wes Craven (« Scream », «  La Colline a des yeux », « Les Griffes de la nuit »…). Mais pas seulement...

Révélé au grand public en 1996 par sa B.O. de « Scream », il a démontré, dans une carrière exceptionnelle, son art de varier les thèmes. Rompant dès le premier volet « screamien » avec les conventions du genre de la musique de films d'horreur, il a signé son style en mêlant les percussions traditionnelles aux violons et aux cuivres dans des superpositions de couches hautement percutantes.

Guillermo Del Toro’s, Kathryn Bigelow, Bertrand Tavernier, Clint Eastwood, Jonathan Mostow, Tommy Lee Jones… Homme de passion, il travaille pour les réalisateurs les plus palpitants. Qu’ils proposent un cinéma américain grand public (« Die Hard », « I Robot »…), qu’il s’agisse d’auteurs européens (« Mesrine », « Dans la brume électrique »…) ou encore de cinéastes indépendants (« Trois enterrements » « Démineurs »).

Nommé deux fois aux Oscars pour la meilleure musique originale, il a reçu le Satellite Award 2012 pour la musique de « Soul Surfer ». Il a accepté avec enthousiasme de participer à ce premier Festival des musiques à l’image Audi talents awards. Il nous partagera son expérience et répondra aux questions du public, le 13 octobre, en master class à La Gaîté lyrique et livrera quelques-unes de ses meilleures compositions, le lendemain à l’Olympia.
www.marcobeltrami.com

© Dawn Jones


-

18h - Hans Zimmer Il est considéré comme l’un des plus grands compositeurs de musiques de films contemporains.
Le thème de « Thelma et Louise » c’était lui, les mélodies du « Roi Lion », c’était encore lui, la B.O. des « Batman » et du récent « Dark Knight Rises » toujours lui… Créateur star des musiques de blockbusters mondiaux, Hans Zimmer et un peu l’incarnation du rêve américain.

  Pianiste autodidacte, parti de son Allemagne natale pour l’Angleterre, il a goûté pour la première fois à la composition de bandes originales en travaillant sur « My Beautiful Laundrette », de Stephen Frears en 1986. Son succès avec la musique de « Rain Man » quelques années plus tard allait lui ouvrir les sentiers de la gloire.

  Résonnant avec la même justesse dans le décor des dessins animés Walt Disney que dans l’atmosphère tendue de thrillers, Hans Zimmer a, depuis Barry Levinson, collaboré avec les plus grands : Ridley Scott, Ron Howard, John Woo, Terrence Malick…, participant aux plus beaux records du box office américain (« Madagascar », « Pirates des Caraïbes », « Sherlock Holmes », « Inception »...).

  Oscarisé en 1994 pour « Le Roi Lion », il a son étoile au Walk of Fame d’Hollywood et sa propre maison de production de musiques de films. Sa venue à Paris pour le premier Festival des musiques de films est un immense honneur.
www.hans-zimmer.com

D.R


-


Attention, réservation indispensable.

Liste d'attente disponible le jour même, sur place. 

Partenaire



audi.fr/festival

Rencontres

Jeux critiques

Jeux critiques

17.09.20 à 19:00

Avec Disnovation.org, Pauline Briand, Julien Maudet et Clémence Seurat

Pour cette première séance, le collectif d’artistes nous invite à imaginer ce que pourrait être une société post-croissance à l’aide d’un jeu de cartes tactique.

Sur les traces de la banlieue du TURFU

Sur les traces de la banlieue du TURFU

Tous les mercredis et jeudis du 30.09 au 22.10.2020

Avec What If? et l'Hypercube

La pandémie de la covid-19 a jeté une lumière crue sur les quartiers populaires. Le même récit dystopique sur ces territoires se perpétue, des médias nationaux aux clips de rap, en passant par les conversations Whatsapp. Et si d’autres récits étaient sous nos yeux ? Une expérience sonore immersive et participative.

Grands projets numériques et défis écologiques : contradictoires, ou nécessaires ?

Grands projets numériques et défis écologiques : contradictoires, ou nécessaires ?

07.10.20 à 19:00

Par la chaire Good in Tech, portée par l’EMI de Sciences Po et l’Institut Mines Telecom Business School et le Réseau Université de la Pluralité

Le numérique semble clairement contribuer à la crise écologique. Peut-il en aller autrement ? Et si c'est le cas, les grands projets technologiques doivent-ils être remis en question ? Peut-on penser un numérique durable ?