Babylon

Babylon

dans le cadre de Musiquepointdoc

«Babylon» de Franco Rosso et Martin Stellman, 1981

Un témoignage unique, au croisement du documentaire et de la fiction, sur la scène des sound-system reggae de l'Angleterre thatchérienne. Attention, film-culte !

BABYLON (VOSTF)
Réal. : Franco Rosso
Scénario : Martin Stellman
Grande-Bretagne, 1981, 95'

Campé par le chanteur du groupe Aswad Brinsley Forde, le jeune rasta Blue est perdu dans une société anglaise qui ne le comprend pas, pas plus qu'elle n'a réussi à assimiler sa vague d'immigration jamaïcaine depuis la décolonisation de l'île, en 1962.
Chômage, policiers racistes, voisins et patrons xénophobes. Une oppression permanente que Blue évacue au micro de son sound-system, une gigantesque sono faite maison, avec le rêve secret de devenir le “sound” le plus couru de Londres. Mais sur sa route se dresse un obstacle de taille : le King de cette scène, le redouté Jah Shaka (dans son propre rôle)…

Scénarisé par Martin Stellman (Quadrophenia, 1979), Babylon conte la saga du petit mécano mélomane, louvoyant dans une Angleterre vendue à "Yard” comme un mirage aux rues pavées d'or. Fiction documentaire et sociale, pendant jamaïcano-centriste du This Is England de Shane Meadows (2006) qui évoquait les racines du mouvement Skinhead, ce film est un témoignage unique sur la scène des sound-system reggae de l'Angleterre thatchérienne.
Il appuie la fonction sociale, politique, de ces gigantesques murs d'enceintes devant lesquels on vient danser pour oublier les tribulations d'un pays en proie à un racisme latent.  

En présence de Sébastien Carayol, journaliste et commissaire de l'exposition Say Watt ? Le culte du sound system.

Traduction réalisée par le Collectif Curry-Vavart.