Film club

Film club

Carte Blanche Potemkine

14h30 : Projection MON ONCLE de Jacques Tati, 1958, 117min

« [...] Tati est bien plus qu'un Chaplin français : c'est un créateur original, un poète de la pellicule, un artiste aussi simple qu'il est bourré de talent. Tati c'est Tati : il ne ressemble à personne et il faudrait se donner bien du mal pour lui ressembler. »
Boris Vian

Troisième long-métrage de Tati sorti en 1958, Mon Oncle est l’un des chefs-d’oeuvre burlesques du cinéma français. Cinq ans après Les Vacances de Monsieur Hulot, le cinéaste campe à nouveau le personnage du fantasque M. Hulot et, à travers lui, dénonce avec humour et subtilité les mutations de la société française des Trente Glorieuses, ou plutôt l’usage que certains en font. Avec d’un côté le monde moderne incarné par les Arpel, et de l’autre le monde « ancien » représenté par M. Hulot et son voisinage, Mon Oncle témoigne de la modernité grandissante et de l’artificialité des relations qui en découle, à travers une mise en scène d’une précision quasi géométrique et une utilisation habile du son. Plus d’un demi-siècle plus tard, Mon Oncle reste toujours aussi drôle et percutant : sa réédition en version numérique restaurée en 2K sera un spectacle qui ravira petits et grands !

16h : Projection de La chute de la maison Usher de Jean Epstein / Musique de Joakim

LA CHUTE DE LA MAISON USHER, Jean Epstein, D'après Edgar Allan Poe, 1928, 66min

Musique de JOAKIM, 2003

Allan vient au secours de son ami Roderick Usher, qui vit dans une maison où règne une atmosphère étrange…

Sur ce chef d’œuvre de Jean Epstein d'après l'inquiétante nouvelle d'Edgar Allan Poe, Joakim a composé une bande-son originale inspirée par quelques thèmes de « Fantomes », son deuxième album sorti en 2003. L'occasion de découvrir un classique de l'avant-garde française des années 20 accompagné par un compositeur/producteur/Dj incontournable des années 2000.

17h30 : Transe Musicale - Sélection de 5 films autour du monde par Vincent Moon (50min)

Les 5 films :

One Man Nation est le projet de Marc Chia, originaire de Singapour, une transe chamanique via éléments électroniques qui questionne le corps aujourd'hui dans sa facette la plus avancée technologiquement.

Dakha Brakha est un groupe ukrainien initiateur d'un renouveau identitaire poétique basé sur les chansons traditionnelles du pays mélangés à des rythmes du monde entier.

Le film Grand Jihad numéro 5 fait partie d'une série de 5 courts métrages réalisés en Tchétchénie, sur les rituels soufis de cette région du Caucase.

'Tewahedo Fasika' est une célébration de la Pâques orthodoxe éthiopienne, dans la ville de Gondar au nord du pays.

Nur-Zhovkhar est un ensemble musical tchétchène, composé d'une trentaine de jeunes filles de Grozny, revisitant des chants anciens réarrangés de manière subtilement contemporaine.

« La Collection Petites Planètes est née il y a 6 ans du désir de créer des chemins alternatifs pour raconter le monde aujourd'hui, loin des formats de création 'audiovisuels' et de quelconque relation à un marché de la musique.

Tous les films qui composent ce 'label nomade', au nombre aujourd'hui d'environ 150 (courts, moyens et longs métrages) ont été réalisés sans argent, et sont disponibles sous format Creative Commons, permettant à tout un chacun de les utiliser, de les projeter, de les remixer et de leur en faire raconter autre chose. Une espèce d' 'ethnographie expérimentale' qui a la prétention de ne comprendre le monde que sous l'angle du mouvement ouvert et perpétuel.

Cette quête visuelle et sonore m'a amené à improviser une sorte de tour du monde qui dura 5 ans, pendants lesquels chaque film réalisé fut donné aux participants, puis mis en ligne librement sur le site www.vincentmoon.com.

Cette sélection, réalisée par Nils Bouaziz, fondateur de Potemkine, présente un panorama assez large et divers des recherches effectuées, faisant le pont entre des univers musicaux qui ne sont pas souvent mis en dialogue.

Bonne projection, en espérant que chacun de ces films fasse jaillir des idées incongrues voire poétiques en vous. »

Vincent Moon