Le bonheur, un choix politique

Le bonheur, un choix politique

Par Fazette Bordage

De la friche industrielle aux lieux culturels : art et goût du bonheur dans l'espace public.

Fazette Bordage n'a cessé de vouloir réintroduire l'art et le goût du bonheur au cœur de l'espace public notamment en transformant des friches industrielles en lieux de culture. Elle nous fera découvrir a travers son parcours qui revisite en permanence la question politique en quoi le bonheur est en fait un choix politique.

Les questions de joie et de bonheur ne sont pas les fondements des activités professionnelles de Fazette Bordage. Elle les a simplement choisi comme mode de vie le plus agréable, naturel et aussi très efficace. Au long de sa carrière, elle a eu besoin de beaucoup de bonne humeur pour mener à bien tous ses projets de transformation de friches industrielles en lieux culturels et de mise en réseau à l'échelle internationale.

Patrick Viveret aime dire de Fazette Bordage "qu'elle est de ceux qui ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait". En juin 2006, ils avaient organisé ensemble Et si on choisissait d'être heureux?, première conférence sur cette thématique. Pour ce nouveau rendez-vous à la Gaîté lyrique, Fazette Bordage vient partager son expérience de la joie et de toute la dimension politique qu'elle comporte.

Fazette Bordage a été directrice de Mains d’oeuvres, fondatrice du Confort Moderne à Poitiers et du réseau TransEuropeHalles. Elle est aujourd'hui directrice générale de la Culture de la Ville du Havre et accompagne la mise en place d’une dynamique innovante de co-construction de projets entre la municipalité et les artistes et acteurs culturels du territoire.

Cette conférence fait partie du cycle Osez le bonheur! programmé par le philosophe et économiste Patrick Viveret. Pour lui le bonheur n’est ni un simple coup de chance ni un capital à conquérir et à conserver mais un art de vivre. Ce proche des réseaux altermondialistes, propose un cycle de conférences au coeur des stratégies de transition qui veulent nous sortir de la démesure et du mal de vivre. De l’éducation à l’écologie, de l’art à l’économie, déclineront les possibilités concrètes d’une vie plus heureuse.

Rencontres

Jeux critiques

Jeux critiques

17.09.20 à 19:00

Avec Disnovation.org, Pauline Briand, Julien Maudet et Clémence Seurat

Pour cette première séance, le collectif d’artistes nous invite à imaginer ce que pourrait être une société post-croissance à l’aide d’un jeu de cartes tactique.

Sur les traces de la banlieue du TURFU

Sur les traces de la banlieue du TURFU

Tous les mercredis et jeudis du 30.09 au 22.10.2020

Avec What If? et l'Hypercube

La pandémie de la covid-19 a jeté une lumière crue sur les quartiers populaires. Le même récit dystopique sur ces territoires se perpétue, des médias nationaux aux clips de rap, en passant par les conversations Whatsapp. Et si d’autres récits étaient sous nos yeux ? Une expérience sonore immersive et participative.

Grands projets numériques et défis écologiques : contradictoires, ou nécessaires ?

Grands projets numériques et défis écologiques : contradictoires, ou nécessaires ?

07.10.20 à 19:00

Par la chaire Good in Tech, portée par l’EMI de Sciences Po et l’Institut Mines Telecom Business School et le Réseau Université de la Pluralité

Le numérique semble clairement contribuer à la crise écologique. Peut-il en aller autrement ? Et si c'est le cas, les grands projets technologiques doivent-ils être remis en question ? Peut-on penser un numérique durable ?