Waacking

Mis à jour le 02.09.2020

Danse née dans les clubs gays de Los Angeles dix ans avant le voguing, le waacking s’est d’abord développé dans la communauté LGBTQI+ afro-latino. Son nom est à la fois tiré de l’expression “you wack” (tu crains) mais aussi du bruit qu’est censé faire la gifle dans les comics. Très inspiré par le disco, le waacking joue beaucoup sur les mouvements de bras et des mains, qui sont lancés avec férocité et contrôle. A l’image du voguing, le.la danseur.euse s'inspire des actrices du cinéma muet ou des cabarets burlesques et prend des poses glamour, hautement féminines.