Des enfants créateurs d’ateliers

avec Capitaine futur

Articles
lundi 9 avril 2018
Des enfants créateurs d’ateliers

La Gaîté Lyrique, dans le cadre du projet européen Les voyages de Capitaine futur, a invité des enfants de la Labschool Paris, située dans le 2ème arrondissement, pour inventer un atelier en lien avec l’oeuvre de Miranda Moss The Timid Widerness, présentée dans l’exposition Capitaine futur et la supernature.

Accompagnés par leurs enseignants Colin et Julie, les élèves Adam, Eliyo, Inès... et les autres ont rencontré l’artiste Miranda Moss en novembre, lors de sa première visite à la Gaîté Lyrique. L’artiste sud africaine leur a fait découvrir son travail, son approche et surtout son projet de roseraie, grâce à des prototypes emmenés dans sa valise. Comment voient les insectes, comment perçoivent-ils les végétaux ? Que cherchent-ils ? Quelles fleurs pourraient peupler la supernature ? Autant de questions éveillant les sens et l’imagination des enfants. Le défi relevé alors par les enfants était d’imaginer un atelier qui serait ensuite proposé à d’autres enfants dans le cadre du programme d’ateliers de la Gaîté Lyrique. 

Après plusieurs esquisses, les enfants se sont entendus  sur la création de nouvelles espèces de fleurs et également de lunettes pour voir comme les insectes. Deux ateliers se sont alors mis en place, l’un accompagné par l’artiste Sarah Garcin avec l’aide de Damien Virgitti et le second avec Laura Cattabianchi et Victoria Morisset, documentalistes et médiatrices numériques à la Gaîté Lyrique.

Accompagnés par Sarah Garcin, les enfants ont imaginé des fleurs hybridées. De leurs collaborations, quatre fleurs ont vues le jour : Flaminou, Vulcamiam, Edna Violet Brillant et Noa, quatre fleurs aux caractéristiques supernaturelles. Flaminou s’allume et s’éteint à l’approche de l’homme, Vulcamiam nourrit de friandises celui qui l’active, Edna Violet Brillant envoie des odeurs bénéfiques, et Noa jaillit comme un éclair.

Avant d’aboutir à ces créations supernaturelles, les enfants sont passés par différentes étapes de recherches et de travail. Tout d’abord ils ont dessiné leur fleur, imaginé leurs caractéristiques, puis crée des prototypes et enfin imaginé, avec l’aide de Sarah Garcin, comment les rendre vivantes… avec de l'électronique ? un système mécanique ?

  • Assistez à l'atelier Superfleur qui a été créé
  • Découvrez ces 4 nouvelles espèces de superfleurs lors du festival Ateliers Partagés du 16 au 27 mai et rencontrez les enfants de la Labschool Paris
  • Découvrez la roseraie bioluminescente de Miranda Moss dans l’exposition Capitaine futur et la supernature